Ciao Lycos

INTERNET Le portail Internet ferme, après une descente aussi fulgurante que son ascension...

AA

— 

 Le labradoir noir, symbole et logo du portail Lycos
 Le labradoir noir, symbole et logo du portail Lycos — DR

Le labrador noir de Lycos ne cherchera plus des informations sur votre écran d’ordinateur. Ce dimanche, le portail, né en 1995 aux Etats-Unis et considéré comme un pionnier du Net, ferme.

Une fermeture annoncée depuis avril 2008. «Lycos a décidé de céder les activités rentables et d'arrêter les activités non-rentables, est-il expliqué sur cette page du site, car «une poursuite de la plupart des services de l'activité de portail n'ouvre pas de perspectives suffisantes». Lycos, bien que bien portant au milieu des années 1990, n’a pas vu arriver l’engouement pour les blogs et les réseaux sociaux. Et a raté le coche, ouvrant une plate-forme de blogs bien plus tard que ses concurrents. «Nous ne sommes malheureusement pas parvenus à accroître la monétarisation de nos modèles commerciaux», peut-on encore lire en ligne.

Photos à récupérer d'urgence

Du coup, les abonnés à Lycos doivent transférer leurs données sur leur disque dur et ouvrir un compte chez un autre fournisseur, car d’ici la fin de cette journée, les fichiers seront supprimés.

Quant aux salariés de Lycos, ils doivent eux aussi faire leurs cartons. Avant de partir, ils ont tenu à rendre hommage, via cette page de témoignages, à ce pan de leur carrière professionnelle.

Caramail sauvé?


Caramail, la messagerie vintage, faisait partie de Lycos. Elle ferme donc aussi. Selon les dernières informations, relayées par le site Vnunet.fr, Caramail pourrait néanmoins être racheté par un repreneur. Le nom du groupe allemand United-Internet circule, mais rien n’a encore été confirmé. Sur la page d'accueil, l'équipe Lycos Mail engage les utilisateurs à ouvrir une nouvelle adresse mail, sur le site GMX.fr, propriété, justement, du groupe United-Internet.

Vous étiez fan de Lycos ou de Caramail? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous...