«F.E.A.R. 2», ou comment se faire peur le vendredi 13

TEST Alma est de retour...

Renan Waroux

— 

 Jaquette de "Fear 2" sur PC
 Jaquette de "Fear 2" sur PC — DR

Après trois longues années d'attente  «F.E.A.R 2 Project Origin» est enfin disponible. Alma, la petite fille diabolique, revient encore plus puissante que jamais et elle le fait savoir... Armé d'un fusil et de beaucoup de courage, il faudra la stopper à tout prix. Michael Becket, membre de l'équipe delta force, doit arrêter Genevieve Aristides. Evidement, Alma va en décider autrement et va transformer cette mission en véritable cauchemar.

 

Bienvenue chez Armacham

L'histoire débute dans les locaux principaux d'Armacham, entreprise réalisant de dangereux travaux sur la télékinésie. Vous devez arrêter la PDG afin de la traduire en justice. Mais vous êtes capturé après avoir été sélectionné pour un mystérieux projet Harbinger. Il faut alors à tout prix s’échapper en survivant tant bien que mal à une horde de monstres décérébrés et à une armée de soldats génétiquement modifiés. Pour ajouter un peu de piment, Alma, mère de l'Apocalypse, vous poursuit avec son armée de soldats et provoque des hallucinations cauchemardesques.

L'immersion est immédiate dans cette atmosphère sombre et maléfique. Les phases de jeux angoissantes se succèdent si bien que vous avez à peine le temps de reprendre votre souffle.  Néanmoins, les évènements paranormaux perdent rapidement leur effet surprise. On anticipe facilement la plupart des apparitions des ennemis. Quelques phases plus originales, comme piloter un robot guerrier, permettent de sortir un peu d'un schéma de jeu assez répétitif.

 

Au cœur des ténèbres

La prise en main est simple et rapide. Les graphismes sont plus travaillés et plus beaux mais les décors ne sont pas très différents de ceux du premier volet. De nombreuses interactions avec l'environnement ont été rajoutées, ce qui permet de vivre plus intensément les divers affrontements. Il est par exemple possible de soulever une table ou de déplacer un pot de fleurs pour se mettre à couvert. Comme dans le premier épisode, le héros possède des capacités psychiques lui permettant de ralentir le temps. Ce pouvoir est extrêmement utile pour prendre le dessus au cours des affrontements. Cependant, il vous faudra plusieurs tentatives avant de maîtriser parfaitement ce mode «bullet time».

On retrouve les mêmes armes que dans le premier opus, le célèbre lance-clou ou encore un nouveau lance-flamme, mais davantage de nouvelles armes auraient été bienvenues.

Les ennemis évoluent et deviennent de plus en plus agressifs au fur et à mesure de l'avancement dans le jeu. Malheureusement, la stupidité de certains pour se mettre à couvert ou encore leur lenteur pour se relever assez agaçante et vous permettra de facilement les terrasser en un coup. Cependant, l'IA reste globalement efficace pour renverser des tables, les ennemis vous prennent à revers et s'organisent à plusieurs. Plusieurs balles ou grenades bien placées sont nécessaires pour faire taire les super-soldats.

«F.E.A.R 2 Project Origin» sera donc apprécié par les amateurs du genre, mais ne constitue pas une référence, n’apportant pas de réelle nouveauté par rapport aux autres titres disponibles actuellement.

Note : 7/10
Support : PC,PS3 & Xbox 360
Sortie : 13/02/09
Durée de vie : +- 7 heures
Prix : 64,90€ sur consoles, 49,99€ sur PC
Jusqu'à 16 joueurs en ligne
Interdit aux moins de 18 ans