Le PC de bureau, version low-cost

Christophe Séfrin

— 

Un an jour pour jour après l'arrivée des Netbook en France, une nouvelle révolution informatique se profile, celle des PC « tout en un ». Certes, l'ordinateur de bureau qui se débarrasse de son unité centrale n'est pas nouveau. Il y a dix ans, Apple et son iMac ouvraient la brèche. Plus récemment, Sony et son Vaio VGC-LV1S ou HP et son Touch­Smart lui embrayaient le pas. Mais les « tout en un » qui sortent ces jours-ci n'ont rien en commun avec ces bêtes de course à plus de 1 500 euros.

« Nous avons repris les fondamentaux des Netbook pour imaginer des PC simples et économiques », explique Alexis Trinh, chef de produit chez MSI, dont le AP1900 débarque à partir de 499 euros. Empruntant aux Netbook le processeur Atom N270, ce 19 pouces sous Windows XP cache son électronique à l'arrière d'un écran de 3,5 cm d'épaisseur seulement. Idéal pour l'intégration.

Silencieux, Bluetooth et wi-fi, il est équipé de quatre prises USB, d'un port pour cartes mémoire, d'une Webcam, d'un disque dur de 160 Go et d'un lecteur graveur de DVD. Clavier et souris filaires complètent sa panoplie. Une première prise en main l'atteste : l'AP1900 est taillé pour un usage classique de l'informatique. Les gamers passeront leur chemin. Reste que le concept du « tout en un » s'impose comme l'évidence même pour un premier équipement, une chambre d'enfant ou les seniors. La concurrence fourbit ses armes : Asus lance simultanément son EeeTop. Vendu 549 euros, son écran est plus petit (15,6''), mais tactile. ■