«Mirror's Edge»

TEST Préparez-vous à avoir le vertige...

Gabriel Féron

— 

 La pochette de la version PC de Mirror's Edge
 La pochette de la version PC de Mirror's Edge — DR

 Quelques mois après sa sortie sur console, le dernier titre de DICE, «Mirror’s Edge» arrive sur PC. La première chose que l’on remarque lors de la prise en main du jeu est son originalité. Difficile de classer le jeu dans une catégorie particulière, «Mirror’s Edge» est à la fois un jeu de tir à la première personne et un jeu de plate-forme.


«Nous sommes les messagers»

Le monde n’est plus ce qu’il est aujourd’hui, la suprématie de la cupidité et de l’appât du gain a laissé place à un régime totalitaire. Des rebelles surnommés les messagers sont embauchés pour faire passer des informations de manière illégale par les accès de service des bâtiments. Vous incarnez une jeune messagère prénommée Faith dont la sœur est accusée de meurtre.


Simplicité ne rime pas toujours avec facilité !

Le principe du jeu est simple mais complet à la fois. Trois commandes sont mises à la disposition du joueur en plus des habituels déplacements. Une touche permet d’effectuer un saut ou de s’accrocher à n’importe quel élément du décor, une autre de se baisser et une troisième de se retourner. Toutes les actions du personnage ont beau être gérées par l’ordinateur, il faudra assurer un timing parfait pour réussir les enchaînements proposés dans les derniers niveaux. Tout comme les contrôles disponibles, l’affichage à l’écran est réduit au strict minimum. Aucune information sur l’état de santé du personnage ou sur les armes n’est disponible.

L’architecture des niveaux est remarquablement bien pensée et les graphismes uniques dans une période où les nouveaux titres peinent à se démarquer. Chaque portion de niveau adopte une identité visuelle différente. On passe par exemple subitement d’un cabinet d’avocat aux tons jaune orangé à un extérieur bleu ciel ensoleillé. A ceci s’ajoutent les effets physiques propres à la version PC qui augmentent encore un peu plus l'intérêt du titre.

Enfin, aspect étonnant pour un jeu à la première personne, les combats ne sont quasiment pas présents et on aura souvent plus tendance à éviter les ennemis qu’à les affronter directement.

Deux modes de jeux sont disponibles en plus du mode histoire. Le contre-la-montre, qui permet de rejouer les niveaux débloqués pour essayer de gagner quelques secondes au classement mondial tandis que le mode parcours permet de tenter de battre les records uniquement sur les portions les plus difficiles du jeu.

Rien de mieux qu'une vidéo pour expliquer le principe du jeu :
 
 

L’adaptation sur PC de «Mirror’s Edge» est donc une réussite et constitue un excellent investissement pour ceux qui n’auraient pas pu profiter du titre sur console l’année dernière. Premier d’une trilogie, on espère cependant que la narration des prochains volets sera plus intéressante.

Les plus :
Originalité
Des graphismes très soignés
Une durée de vie correcte

Les moins :
Le scénario trop prévisible
La répétition de certaines animations

Note : 8/10
PEGI 16+ (déconseillé au moins de 16 ans)
Support : PC, Xbox 360 et PlayStation 3
Déjà disponible
Prix : 49.99€ sur PC, 69.99€ pour la version console