Avec les Pixel 5 et 4a 5G, Google continue son recentrage sur le milieu de gamme

SMARTPHONE Le Pixel 5 (630 euros) et le Pixel 4a 5G (499 euros) sont disponibles en précommandes et seront commercialisés le 15 octobre

Philippe Berry

— 

Le Pixel 5 et le 4a 5G proposent un capteur photo grand angle.
Le Pixel 5 et le 4a 5G proposent un capteur photo grand angle. — Google

Pas facile de s’y retrouver dans la nomenclature de Google. La firme de Mountain View a dévoilé ses deux derniers smartphones, mercredi, lors d’une keynote enregistrée, Covid oblige. Le Pixel 5 et le Pixel 4a 5G misent tous les deux sur la nouvelle génération des réseaux téléphoniques, mais aussi sur la photo et la vidéo. Le tout à un prix relativement abordable : à partir de 630 euros pour le Pixel 5 et 499 euros pour le 4a 5G – tous les deux déjà disponibles en précommandes, pour une commercialisation le 15 octobre.

Après le raté commercial du Pixel 4, vendu à 769 euros, et qui a souffert d’une autonomie médiocre, Google continue son recentrage sur le milieu de gamme. Le Pixel 5 ne propose pas la puce dernier cri de Snapdragon (mais la 765G), avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage. Il abandonne la puce radar Soli et le contrôle gestuel qui n’a, il faut le reconnaître, jamais dépassé le stade du gimmick. Et l’écran Oled adopte une résolution légèrement plus faible (2.340x1.080 pixels). Le commun des mortels s’en moquera, mais ceux qui veulent à tout prix un « flagship » sous stéroïdes devront aller voir ailleurs.

Capteur photo grand angle et vidéo stabilisée

Le Pixel 4a 5G, lui, est une simple évolution de son prédécesseur, annoncé le mois dernier. Il est donc compatible avec les réseaux 5G, et accueille cette fois un capteur photo grand angle à la place du zoom. Et les deux nouveaux Pixel sont dotés d’un mode vidéo « cinematic pan », qui propose une stabilisation optique et un ralenti pour un travelling spectaculaire. Reste à voir lors du test si la qualité vidéo rattrape enfin celle de l’iPhone, qui avait pris une longueur d’avance.

Mercredi, le géant californien a également dévoilé sa nouvelle enceinte connectée Nest Audio (99 euros), qui succède à Google Home, et un nouveau Chromecast (69 euros) qui permet de profiter du système Google TV sur un ancien téléviseur. Une ligne de produits efficace, à défaut d’être fondamentalement surprenante.