Itunes dévérouille la musique

Christophe Séfrin

— 

Le clou du spectacle. Les visiteurs du salon Macworld 2009 qui se tient à San Francisco jusqu'à vendredi ont retenu leur souffle durant les 90 minutes de la présentation des nouveautés Apple, hier mardi. Phil Shiller, le responsable marketing de la marque à la pomme qui remplaçait Steve Jobs sur scène, n'a pas dévoilé l'iPhone Nano ou l'iPod Touch 64 Go que tous espéraient, mais ses annonces ont récompensé la patience de l'auditoire.

iTunes fait tomber les DRM D'ici à la fin du premier trimestre, l'ensemble du catalogue musical, soit dix millions de titres, s'affranchira de ses verrous numériques. Les titres achetés précédemment pourront même voir leurs DRM sauter moyennant une mise à jour (0,30 euros/chanson). De quoi donner un nouveau tempo au monde de la musique numérique. En outre, les tarifs du disquaire en ligne évolueront dès avril, avec trois prix : 0,69 $, 0,99 $ et 1,29 $ (environ 0,50 euros, 0,75 euros et 0,95 euros) le morceau selon les maisons de disques, contre 0,99 $ actuellement. Le site ne sera plus seulement accessible depuis un iPhone en wi-fi, mais aussi en 3G.

Le Mac Book Pro de 17'' sera le plus fin des Mac, avec 2,5 cm d'épaisseur (pour 2,99 kg). Avec son processeur Intel Core Duo à 2,93 GHz, son écran LED et sa résolution de 1920 x 1200, il embarquera un disque dur de 320 Go et sera équipé d'un pavé tactile en verre multipoints. Cerise sur la techno, sa batterie offrira une autonomie de huit heures, contre cinq précédemment, et aura une durée de vie multipliée par trois. Disponible en juin, moyennant 2 499 euros environ.

La suite logicielle iLife 2009 (sous Mac OS X 10.5 Leopard uniquement) dope les fonctionnalités d'iPhoto et iMovie : détection de visages et géolocalisation pour la première, stabilisation de n'importe quel clip vidéo pour la seconde. Plutôt prometteur. De son côté, iWork offre notamment de nouvelles possibilités de mises en page, ainsi qu'une interface Internet pour le travail en groupe. ■