Un nouveau MacBook Pro et toute la musique d'iTunes sans DRM

MACWORLD Ce qu'il faut retenir de la présentation d'Apple...

Philippe Berry, à Los Angeles

— 

iTunes et le nouveau MacBook Pro 17 pouces
iTunes et le nouveau MacBook Pro 17 pouces — Apple

Steve Jobs malade, c’est donc Phil Schiller, en charge du marketing chez Apple, qui a officié pour le dernier keynote d’ouverture du MacWorld –la firme à la pomme ne participera plus au grand salon de San Francisco. Une heure trente de présentation sans grande surprises.

>>> Pour revivre ce keynote en live comme à San Francisco, c'est ici

 

Tout le catalogue musique d’iTunes sans DRM
Phil Schiller avait gardé le meilleur pour la fin. Apple est enfin parvenu à un accord avec toutes les majors de disque pour proposer toute la librairie iTunes sans DRM (ces cadenas numériques largement critiqués). Sous la menace de poursuite judiciaires, Apple a donc convaincu Universal Music, Sony BMG et Warner Music de rejoindre EMI.  C’est désormais tout le catalogue iTunes qui est disponible sans DRM. Huit millions de titres dès aujourd’hui et les deux millions restants d’ici la fin du premier trimestre 2009.

En contrepartie, Apple a cédé aux demandes des majors et proposera désormais trois tarifs:

69 cents, 99 cents et $1.29 (notamment selon l’ancienneté des titres).

Autre nouveauté: la possibilité de télécharger des chansons sur l’iPhone via le réseau 3G (et plus seulement par wifi).

 
 

Un nouveau MacBook Pro 17’
Attendu, le lifting du MacBook Pro 17 pouces a malgré tout de quoi séduire: 2,5 cm d’épaisseur, moins de 3 kg avec sa coque unibody en alu et son écran affichant une résolution de 1920x1200 pixels (une version mate sera disponible pour 50$). Surtout, Apple annonce une batterie révolutionnaire --mais inamovible-- avec une durée de vie allant jusqu’à huit heures --à vérifier en pratique. Annoncé pour fin janvier, la Rolls des portables restera au même prix que la version précédente (2.499 euros pour la configuration Intel Core 2 Duo 2.66 GHz / disque dur de 320 Go / 4 Go de mémoire vive).

 
 

Des logiciels mis à jour
Alors que les fans attendaient un nouveau Mac Mini, Phil Schiller a déçu et commencé comme un diesel, avec une présentation de iLife, la suite loisirs d’Apple. Le logiciel iPhoto se voit doté de fonctions de reconnaissance de visages pour tagger ses photos (un support Facebook est également inclus). Ca permet de trouver facilement toutes les photos avec tonton Jacky dessus.

Dans la nouvelle version de GarageBand, il sera possible de télécharger des leçons de piano ou de guitare par des musiciens célèbres pour 4,99$.

Du côté de la suite bureautique iWork, l’innovation principale vient avec le lancement prochain de iWork.com, orienté vers le travail collaboratif (et qui lorgne vers Google Docs), avec la possibilité d’annoter/commenter des documents partagés.

 
 

Qu’avez-vous pensé de ce keynote sans Steve Jobs? En attendiez-vous davantage?