Pourquoi les classements des mots les plus recherchés sont-ils aussi étranges

INTERNET Les tops search sont-ils vraiment fiables...

Philippe Berry, à Los Angeles

— 

Britney Spears, du catch et Obama, c'est le top 3 des mots les plus recherchés sur Yahoo en 2008
Britney Spears, du catch et Obama, c'est le top 3 des mots les plus recherchés sur Yahoo en 2008 — Montage/DR

Décembre, c’est la saison du calendrier de l’avent et des classements annuels des mots les plus recherchés sur Internet. Si Google n’a pas encore dévoilé son Zeitgeist (l’esprit du temps, en Allemand), Yahoo a ouvert le bal lundi avec son Top Search 2008. On vous parle du top France ici. Voici le top américain :

 
  1. Britney Spears
  2. WWE (World Wrestling Entertainment, la ligue de catch)
  3. Barack Obama
  4. Miley Cyrus (la jeune chanteuse/actrice du show de Disney Hannah Montana)
  5. RuneScape (un MMORPG, jeu de rôle multi-joueurs en ligne gratuit)
  6. Jessica Alba
  7. Naruto (un manga et dessin animé japonais)
  8. Lindsay Lohan
  9. Angelina Jolie
  10. American Idol (la version américaine de la Nouvelle Star)
 

Plusieurs observations. OK, les Américains aiment le catch, mais plus que le football ou le basket? Oui, le jeu RuneScape est populaire (et surtout gratuit), mais davantage recherché que World of Warcraft ou GTA? Et que dire dans la présence de John Cena et Mark Calaway (deux catcheurs) dans le top 10 des sportifs les plus recherchés... en France. Et où sont les sex, porn, youtube, torrent, et mininova?

 
Cuisine interne
 

Ces résultats (et y compris ceux de Google Zeitgeist des années précédentes) sont largement contredits quand on se livre à des duels sur les volumes via Google trends ou même par les tendances de Google Insights.

 

En 2006, le réseau social Bebo arrivait en tête du Top Search Google. Devant la surprise générale et les critiques, Google s’était expliqué sur son blog: «La vérité, c’est que les mots recherchés changent peu d’une année sur l’autre. Et si nous prenions le volume comme simple critère, la liste serait dominée par des mots génériques comme ebay, dictionnaire, pages jaunes, jeux et un paquet de» pornographie (au quartier général de Google, un écran montre les recherches en temps réel du monde entier. Mesure faite à la louche lors d’une visite il y a deux mois: un bon quart concerne le sexe).

 

Sur son top 2008, Yahoo le dit en petit: «nous analysons les recherches selon différents critères, notamment le volume et la croissance comparée à l’année précédente». Contacté par 20minutes.fr pour en savoir un peu plus sur la cuisine interne, Yahoo USA a demandé du «temps pour répondre». Si on a du neuf, on vous tiendra au courant.

 

Comme le disait le gourou Michael Arrington sur TechCrunch, «[...] au final on arrive à des tops qui n’ont pas beaucoup de sens». Sauf pour les pirates peut-être, très friands de ce genre de données.