Un logiciel à 20 millions d'euros pour traquer les fraudeurs sur les réseaux sociaux

FISC Les données collectées sur le Net par cet outil seront traitées avant d'être mises à disposition d'un contrôleur fiscal...

H. B.

— 

Illustration des réseaux sociaux.
Illustration des réseaux sociaux. — geralt/Pixabay

C’est un investissement conséquent. Bercy s’est doté d’un nouveau logiciel de « data mining » (exploration de données) à 20 millions d’euros pour scruter les réseaux sociaux afin d’y repérer des fraudeurs, indique  Le Parisien. Les données collectées sur le Net par cet outil seront traitées avant d’être mises à disposition d’un contrôleur fiscal.

Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, avait indiqué la semaine dernière dans une interview accordée à l'émission Capital de M6 que l'administration fiscale allait bientôt expérimenter la surveillance des réseaux sociaux pour lutter contre la fraude.

Le dispositif devrait être opérationnel dès 2019

« Nous sommes en train de voir avec la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) la liste des éléments qui pourront être passés au crible par le logiciel », ont expliqué  les services de Bercy.

Cette nouvelle technique permettra aux contrôleurs d’accumuler les preuves afin d’obtenir « des informations contextuelles qui permettent de préciser l’environnement du contribuable, notamment s’il a une vie digitale​ publique et significative », a précisé la Direction générale des finances publiques au Parisien.

Le dispositif est d’ores et déjà prêt et devrait être opérationnel dès 2019.