Toulouse: Voici le parasol qui ne s’envole pas, crée de l’énergie et même de l’ombre

INNOVATION Deux Toulousains ont inventé un parasol qui ne s’envole pas et, grâce à des panneaux solaires, permet de recharger portables et PC…

Chloé Sémat
— 
Deux Toulousains ont inventé le parasol qui ne s'envole pas et permet de recharger son portable.
Deux Toulousains ont inventé le parasol qui ne s'envole pas et permet de recharger son portable. — Leaf for Life
  • Deux Toulousains ont créé la start-up Leaf for Life pour commercialiser leur parasol qui résiste au vent et permet de recharger les téléphones portables.
  • Cette année, les créateurs du parasol l’ont doté de panneaux solaires.

Qui n’a jamais manqué d’éborgner son voisin de plage avec le pied de son parasol au premier coup de vent. Qui ne s’est pas retrouvé un jour en panne de batterie la plage, avec comme seule source d’énergie… Le soleil ? Ce sont des exemples de petits couacs qui peuvent arriver lors d’une sortie à la mer. Et qui peuvent à présent être évités grâce à un parasol révolutionnaire.

Cette idée, deux Toulousains, cofondateurs de la start-up Leaf for Life, Xavier Aubry et Cyrille Jourdain l'ont eue en septembre 2015. « Nous étions sur la plage et nous nous sommes demandé : qu’est-ce qu’on pourrait faire comme projet maintenant ? Nous avons levé les yeux puis trouvé l’idée », se souvient Cyrille Jourdain, président de la start-up.

Tous les inconvénients d’un parasol classique ont donc été étudiés afin de réaliser un prototype fin 2015. Fini le parasol qui s’envole grâce à un système innovant qui utilise la force du vent. Ses angles sont arrondis et doux pour qu’il ne soit pas dangereux. Le produit est également transportable. « Nous avons choisi un design de sac de sport en forme de galette, maintenant breveté et facilement dépliable et repliable », assure Cyrille Jourdain.

Doté de panneaux solaires

Les Toulousains ont opté pour des matériaux nobles, avec un traitement anti-UV très performant, ce qui peut expliquer un prix de 119 euros. « Nous sommes actuellement en discussion avec des pharmacies qui voudraient distribuer le produit », nous confie Cyrille Jourdain.

Cette année, ce parasol made in Occitanie va en plus permettre de recharger les portables, les glacières portatives ou encore les PC grâce à des panneaux solaires. Un plus pour lequel il faudra débourser 70 euros supplémentaires.

Désormais, la start-up toulousaine, née dans le petit garage d’un des deux cofondateurs, explose à l’échelle internationale. Des grandes marques de distribution mais aussi des créateurs de mode s’arrachent ce produit pour l’année prochaine. Pour la suite, les associés prévoient de nouvelles voiles avec des designs élaborés par des stylistes.