Android P lancé avec un support des écrans avec encoche

TECHNOLOGIE Google s'inspire d'Apple et répond à la demande des fabricants...

P.B.

— 

Simulation d'un écran avec encoche (à gauche) sous Android P.
Simulation d'un écran avec encoche (à gauche) sous Android P. — GOOGLE

L’encoche de l’iPhone X est un peu une verrue qui gâche un écran intégral magnifique. Mais cette zone d’écran coupé, qui sert à intégrer plusieurs capteurs, est pour l’instant un compromis industriel. Et alors que les clones du dernier smartphone d’Apple arrivent (par Wiko, Asus et plusieurs fabricants chinois, en attendant OnePlus et LG), Android P, la prochaine version de l’OS de Google, lancée mercredi en « developers preview », supporte désormais cet affichage tronqué.

Les développeurs peuvent tester leur app avec un émulateur capable de simuler des encoches de différentes tailles et formes. On devrait voir de nombreux téléphones adopter ce format dans les 18 prochains mois, en attendant que le processus de fabrication fasse des progrès pour proposer un écran véritablement intégral.

Lancement en octobre pour le grand public

Outre les traditionnelles optimisations des performances et de la batterie, Android P propose notamment :

  • Un contrôle plus strict de l’accès des apps endormies à l’appareil photo.
  • Un support pour la dernière norme des écrans HDR (contrastes dynamiques, notamment sur les contenus de Netflix, YouTube et Amazon).
  • Un positionnement d’intérieur amélioré grâce à une cartographie via le signal wifi.
  • Quelques changements esthétiques dans les notifications et les réponses suggérées.

La version finale d’Android P devrait, comme les années précédentes, être lancée en octobre prochain avec la présentation de la 3e génération des smartphones Pixel.