VIDEO. Rennes ouvre les portes de l’une des plus grandes plateformes de réalité virtuelle au monde

SCIENCES Gérée par l’Inria, Immersia sera accessible au public dans le cadre de la journée sciences et musique…

Camille Allain

— 

L'Inria et l'Irisa gèrent l'une des plus grandes salles de réalité virtuelle du monde à Rennes.
L'Inria et l'Irisa gèrent l'une des plus grandes salles de réalité virtuelle du monde à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • Rennes possède l'une des plus grandes plateformes de réalité virtuelle au monde.
  • L'Inria et l'Irisa ouvrent les portes d'Immersia ce samedi.
  • Le public pourra traverser les siècles à travers la musique.

Quatre écrans, presque dix mètres de large, trois mètres de hauteur, 14 projecteurs, des caméras infrarouges… Sur le campus de Beaulieu, Rennes abrite l’une des plus grandes plateformes de réalité virtuelle au monde. Propriété de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA), l’équipement sera pour une fois ouvert au public ce samedi, dans le cadre de la journée Science et musique.

Pas de simples écrans 3D

Inaugurée en 2012, la plateforme Immersia accueille toute l’année des chercheurs du monde entier. « Ce ne sont pas simplement des écrans en 3D qui bougent. Il y a ici un vrai système d’analyse des mouvements, on peut utiliser son corps pour interagir. Il y a énormément de calculs physiques et mathématiques derrière », explique Ronan Gaugne, ingénieur à l’université Rennes 1 et responsable technique d’Immersia.

Les archéologues viennent reconstituer des vestiges disparus, des chirurgiens viennent s’entraîner dans un bloc opératoire et des basketteurs viennent travailler leurs lancers francs. Le tout, en réalité virtuelle. « La taille de la plateforme permet aux gens de marcher, de se déplacer », poursuit le responsable d’Immersia. Ce fut le cas récemment, quand un fauteuil roulant truffé de capteurs a pris place face à l’écran. Imaginé par des Britanniques, ce fauteuil intelligent a été testé dans les rues virtuelles de Rennes, avant des essais en milieu réel.

Ce jour-là, les chercheurs de l’Inria avaient pu compter sur les plans en trois dimensions de la ville, fournis par la mairie. Mais ils doivent parfois recréer tout l’environnement. « Il nous faut construire des scénarios réalistes et cohérents ».

Le Moyen Age reconstitué

Samedi, Immersia ouvrira ses portes au public à partir de 14h, dans le cadre de la journée Science et musique organisée par l’Irisa (Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires). Une centaine de personnes pourront enfiler les lunettes 3D pour une promenade musicale à travers les siècles. Ou comment reconstituer l’ambiance du Moyen Age avec une technologie dernier cri. Bluffant.