Les dix règles pour ne pas se faire prendre en flagrant délit d’infidélité sur le Net

INTERNET Petit guide des recommandations amorales de 20minutes.fr…

— 

Alors que l’on drague de plus en plus via les nouvelles technologies, se multiplient les logiciels mouchards permettant de surveiller les discussions en ligne tenues par son/sa chéri(e) (Chat Watch enregistre par exemple les échanges via messageries instantanées et transmet ensuite un rapport électronique à l’être trompé). Comment ne pas se faire prendre par son officiel(le) quand on prouve son infidélité en ligne? Voici le guide des petites recommandations amorales de 20minutes.fr

Règle numéro 1
Utilisez le moins possible le PC familial pour vos échanges privés. Préférez un ordinateur personnel, verrouillé par un mot de passe pour ouvrir sa session et que vous ne prêtez à personne, pas même à vos enfants.

Règle numéro 2
Si vous n’avez pas d’ordinateur personnel, pensez à cliquer sur «déconnexion» après avoir utilisé votre boîte mail et/ou votre messagerie instantanée et/ou votre profil Facebook.

Règle numéro 3

Dites toujours «non» quand votre ordinateur vous demande si vous acceptez qu’il garde en mémoire vos mots de passe. Vous devrez retaper identifiants et mots de passe à chaque fois, mais c’est plus sûr.

Règle numéro 4

Ne boudez pas l’option sécurisation maximale en effaçant vos traces. Direction «outils/option Internet/supprimer historique et vider le cache».

Règle numéro 5
Créez-vous une boîte mail spéciale dédiée à l’échange de messages avec votre amant/maîtresse. Si vous en avez plusieurs, créez-vous autant de comptes mails que d’aventures, pour éviter toute confusion. Problème, mentionne ce conspirateur dont 20minutes.fr a promis de garder l’anonymat: «au bout de plusieurs histoires, toutes les configurations de vos noms et prénoms (nom seul, initiale du prénom.nom, prénom accolé au nom, prénom-tiret-nom) ont déjà servies et vous vous retrouvez avec une adresse du type gégé78, ce qui n’est pas du meilleur effet sur la fille visée.»

Règle numéro 6 spéciale Facebook

N’acceptez pas votre mari/femme dans vos «friends» si votre amant/maîtresse figure déjà sur le réseau social. Cela donnerait à l’un et l’autre un point de mire imprenable sur votre vie en ligne - et les bisous et autres bouquets de fleurs virtuels que vous envoient ce «qui c’est-çui là?»…

Règle numéro 7

Photos, mots doux et autres documents issus de votre correspondance privée ne doivent pas être stockés sur votre disque dur. Supprimez-les. Surtout si, comme ce confrère que l’on ne nommera pas, vous avez toujours votre «gamin qui vient tripoter mon ordi et fouiller dans mes documents.»

Règle numéro 8
Si vous trouvez que c’est «trop dur» de devoir supprimer les mots doux de votre officieu(x)/se, il faut vous trouver un endroit de stockage sûr. Clé usb sécurisée? Dossier entreposé en ligne et inaccessible au public? Les choix ne sont pas multiples et toujours susceptibles d’être scannés par une main indiscrète.

Règle numéro 9

Ne trompez pas votre époux/se. Facile et sûre, c’est la solution zéro risque préconisée par les plus prudents.

Règle numéro 10

Ne vous cachez plus. C'est la solution 100% risques Valable uniquement si vous ne craignez pas la rupture qui pourrait s’en suivre.