Ce n'est plus un secret, Apple autorisé à tester des voitures autonomes en Californie

TECHNOLOGIE L'entreprise a reçu un permis pour tester trois Lexus modifiés...

P.B. avec AFP

— 

Des Lexus autonomes modifiées par Google.
Des Lexus autonomes modifiées par Google. — Eric Risberg/AP/SIPA

Apple aurait sans doute préféré garder le secret. Mais vendredi, le service californien d’immatriculation (DMV) a confirmé qu’il avait accordé à l’entreprise de Cupertino un permis l’autorisant à tester des voitures autonomes sur les routes de l’Etat. Il s’agit de la première confirmation officielle qu’Apple travaille bien sur cette technologie.

Pas d’Apple Car ?

Apple a reçu un permis pour tester trois SUV Lexus modifiés. Alors que les rumeurs sur son « Project Titan » circulent depuis plus de trois ans, l’entreprise aurait changé de stratégie. Selon des révélations du New York Times de la fin 2016, aurait aurait abandonné l’idée de construire son propre véhicule pour se concentrer sur une technologie qu’il pourrait licencier à des partenaires, comme Google/Waymo le fait avec Fiat-Chrysler.

Reste qu’Apple arrive tard sur le créneau : 29 entreprises testent actuellement des véhicules autonomes en Californie. D’un côté, on trouve les pensionnaires de la Silicon Valley, emmenés par Google, Uber et Tesla. De l’autre, les constructeurs historiques comme Ford, BMW, Mercedes ou Nissan, ont mis l’accélérateur et espèrent proposer des modèles commerciaux d’ici 2020. La course est lancée.