Deux passagers débarqués d'un avion pour avoir apostrophé Ivanka Trump

ETATS-UNIS La décision a été prise par la compagnie Jet Blue...

P.B. avec AFP

— 

Un tweet publié puis effacé par le professeur new-yorkais Matthew Lasner.
Un tweet publié puis effacé par le professeur new-yorkais Matthew Lasner. — Matthew Lasner

Quand l’engagement politique va trop loin. Deux passagers d’un vol qui devait relier jeudi New York à la Floride ont été débarqués après que l’un d’eux a interpellé verbalement Ivanka Trump. Le personnel de bord a alors décidé de demander aux deux passagers, qui voyageaient en compagnie de leur enfant, de quitter l’avion.

« Si l’équipage établit qu’un passager provoque un conflit à bord, il lui sera demandé de quitter l’appareil, tout particulièrement si le personnel de bord estime qu’il y a un risque d’escalade durant le vol », a indiqué JetBlue dans un communiqué. La compagnie a précisé que les deux passagers avaient pu prendre l’un des vols suivants.

« Votre père est en train de ruiner le pays »

Matthew Lasner, un professeur de développement urbain new-yorkais, a d’abord tweeté une photo : « Ivanka juste avant que @JetBlue nous dégage de notre vol après qu’un membre d’équipage a entendu mon mari exprimer son mécontentement de voler avec les Trump ». Il a depuis supprimé plusieurs messages avant d’effacer complètement son compte.

Selon le site people TMZ, son mari s’est levé et a apostrophé la fille de Donald Trump, qui voyageait en compagnie de son mari, Jared Kushner et de leurs trois enfants, lançant : « Votre père est en train de ruiner le pays. Pourquoi est-elle à bord de ce vol ? Elle devrait prendre un vol privé ? »

« Mon mari va aller les harceler »

Lasner affirme que son mari a exprimé son mécontentement « d’un ton calme ». Le problème, c’est que quelques minutes avant, il avait annoncé son intention sur Twitter : « Ivanka et Jared au terminal T5 de JFK en classe économique. Mon mari va les suivre pour aller les harceler. »

Marc Scheff, qui a assisté à la scène, donne sa version sur Facebook : « Il ne l’a pas apostrophée directement. Il s’est levé et a dit : ''Oh mon Dieu, c’est un cauchemar. Ils ruinent le pays et maintenant ils gâchent notre vol'' » (qui a été retardé le temps qu’Ivanka Trump et sa famille, ainsi que des membres du Secret Service, embarquent les premiers). Selon le témoin, le mari de Lasner « n’a pas crié mais il n’était pas non plus vraiment calme. Agité, peut-être. »

Ivanka Trump aurait tenté de calmer le jeu, disant à l’équipe qu’elle ne voulait pas « en faire toute une histoire ». « Elle a géré cela avec calme et classe », conclut le témoin. Bon, la vraie surprise dans tout ça, c’est quand même qu’Ivanka Trump et son mari, qui pèsent plusieurs centaines de millions de dollars à eux deux, voyagent donc en classe éco.