Les internautes chinois surnommant Kim Jong-un «le gros» censurés

CHINE Ni internet ni les réseaux sociaux chinois n'affichent plus aucun surnom désobligeant moquant le poids de Kim Jong-un...

O. G.
— 
Kim Jong-un salue la foule le 10 mai 2015 à Pyongyang en Corée du Nord.
Kim Jong-un salue la foule le 10 mai 2015 à Pyongyang en Corée du Nord. — Wong Maye-E/AP/SIPA

Enrobé Kim Jong-un ? Vous n’y pensez pas ! Alors que plusieurs internautes, notamment chinois, s’amusaient à commenter sur les réseaux sociaux la prise de poids du dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un semble avoir pris la mouche.

Et quand on connaît les méthodes radicales du dictateur, on ne s’étonne pas que les quelques références à « Fat Kim » (Kim le gros) aient subitement disparu des réseaux sociaux. Selon La Presse, il aurait tout simplement demandé à Pékin de sévir pour que les internautes cessent de moquer ses quelques kilos en trop.

Cinq faits d’armes qui montrent que Kim Jong-un est un redoutable dirigeant

Une censure venue du sommet des deux pays

Plus précisément, les officiels nord-coréens auraient profité d’une réunion avec leurs homologues chinois pour soulever le problème « Fat Kim ». Homologues qui ont pris très au sérieux cette demande pour le moins originale : l’expression « Fat Kim », qui se dit « Jin San Pang » en mandarin, a totalement disparu de l’internet chinois. Selon La Presse, le journaliste de l’Associated Press a vérifié : ni le moteur de recherche chinois Baidu ni Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, n’affichent aucune trace des expressions qualifiant le dirigeant de grassouillet…

Le journal de Hong Kong Apple Daily précise que : « Les autorités nord-coréennes ont demandé formellement aux médias, aux officiels du gouvernement et aux habitants du continent ne doivent pas désigner à l’avenir le dirigeant Kim Jong-un comme « Kim le Gros ».

Quant au tabloïd chinois Global Times, il met en garde contre le fait de « ridiculiser » la Corée du Nord et dit que les utilisateurs de réseaux sociaux devraient montrer « du respect pour les dirigeants des pays voisins ».

Liberté sur Internet: 67% des internautes vivent sous la censure d'Etat

Mais « Fat Kim » revit

Après que les médias américains aient dévoilé cette affaire de censure, une artiste américaine basée à San Francisco a redonner vie au hashtag #fatkim en postant une série de blaque comme celle-ci : « Kim est tellement gros que Disney vient de lui faire passer une audition pour jouer la famille entière de Jabba le Hutt », cette créature grasse aux allures de limace…

VIDEO. Corée du Nord: Le ministre de l'Education aurait été exécuté après une sieste devant Kim Jong-un