Les Russes veulent décrocher la Lune d'ici 2032

ESPACE Des maisons russes vont pousser sur le sol lunaire...

M.N avec AFP

— 

Vue de la Lune
Vue de la Lune — DR

Il y a quelques semaines, c'était le drapeau en titane au fond de l'Arctique. Et maintenant, Moscou veut accrocher sa bannière sur la Lune. Roskosmos,
l'agence spatiale fédérale russe compte installer une base permanente sur le satellite naturel de la Terre en 2027-2032. Les ingénieurs russes espèrent mettre au point un nouveau type de vaisseau spatial habité dès 2015.

Mieux que Gagarine

Les Russes, qui ont envoyé le premier homme dans l'espace (Ndlr: Iouri Gagarine, le 12 avril 1961 à bord de la capsule Vostok 1), n'ont jamais foulé le sol lunaire, contrairement au grand rival américain. L'agence russe
retarde en effet constamment les projets de conquête de la Lune ou de Mars. En cause: des problèmes financiers dans un secteur spatial qui se remet à peine
de la chute du bloc soviétique. Le budget spatial des Etats-Unis est de 16,8 milliards de dollars (12 milliards d'euros) quand celui de Roskosmos atteint 1,2 milliard de dollars (870 millions d'euros).

Concurrence Nasa Roskosmos

Les Américains prévoient, eux, d'alunir des hommes et des équipements en 2020. Une étape que la Nasa considère comme importante avant d'aller plus
loin. Vers Mars. Comme dans les années 1960, le planter de drapeau sur un sol extraterrestre redevient un enjeu d'expansion et de leadership.