Android dans le collimateur des autorités américaines de la concurrence

INTERNET La FTC s'intéresse aux apps que Google oblige ses partenaires à installer...

P.B.

— 

Une tablette sous le système Android de Google.
Une tablette sous le système Android de Google. — NEWSCOM/SIPA

Revoilà le spectre d’une nouvelle procédure antitrust. La Commission de la concurrence américaine (FTC) a lancé une enquête contre Google, soupçonné d’entrave à la concurrence sur son système d’exploitation mobile Android, rapporte Bloomberg. L’enquête en est « à un stade préliminaire » et ne débouchera pas forcément sur une inculpation.

Perdus dans les procédures contre Google ? On fait le point :

  • En 2013, la FTC avait clos son enquête contre le moteur de recherche après un accord à l’amiable.
  • En 2015, Bruxelles a officiellement accusé Google d’abus de position dominante sur ses activités de recherche, et ouvert une enquête contre Android.
  • En Russie, une procédure est également en cours contre Android après la plainte de son concurrent Yandex.

Le précédent Internet Explorer

Android a environ 59 % de parts de marché aux Etats-Unis, contre 38 % à Apple. Si Google fournit gratuitement son système d’exploitation, il requiert en échange de ses Google Mobile Services, comme Gmail, Chrome ou Maps, que ses partenaires installent d’autres apps Google sur leurs appareils. Au printemps, l’entreprise a toutefois réduit la liste, avec certaines apps désormais optionnelles comme Google Play Games, Books ou Google +.

Des autorités de la concurrence peuvent empêcher une telle pratique. Après un long feuilleton, Microsoft avait dû offrir le choix entre plusieurs navigateurs pendant cinq ans en Europe après une condamnation par Bruxelles.