Le Far West du sms

— 

Utilisateur d'un téléphone mobile
Utilisateur d'un téléphone mobile — Jewel Samad AFP/Archives

Un concours d’un genre nouveau a vu le jour. Celui de ceux qui tapent les SMS plus vite que leur ombre.

En 2007, la plus rapide «smseuse» est américaine. Morgan Pozdar, 13 ans, a écrit, en 42 secondes la phrase tirée du film «Mary Poppins» (en anglais): «Supercalifragilisticexpialidocios! Even though the sound of it is something quite atrocious. If you say it loud enough you'll always sound precocious».
Soit 150 caractères, sans recourir à l’écriture intuitive et sans faire de faute, s’il vous plaît.
Résultat? Elle a empoché 18.300 euros offerts par LG, société de téléphonie coréenne.

Le roi

Pourtant, cette performance n’est pas à la hauteur du «smseur» qui figure dans le Guiness des records. En 2006, le Singapourien Ang Chuang Yang, 16 ans, a tapé en 41.52 secondes 159 caractères (toujours en anglais): «The razor-toothed piranhas of the genera Serrasalmus and Pygocentrus are the most ferocious freshwater fish in the world. In reality they seldom attack a human.» Soit 8 dixièmes de secondes de moins et 9 caractères de plus que sa comparse américaine. Comme lot, il avait reçu 6.000 euros + 6.500 euros de cadeaux sponsorisés par des grandes marques de la téléphonie (dont Nokia, Motorola et Sony Ericsson).

Malgré la prouesse de la jeune Américaine, le Singapourien demeure donc inégalé. La recette de son succès reste un mystère, mais tient pas à l’entraînement du champion. Ang Chuang Yang envoie en effet 1.000 sms par mois, tandis que Morgan Pozdar en pianote 3.000.

Et vous, quel est votre record?

Et en France?
Diam’s, chanteuse de son état, est une pro du sms aussi. Son point fort? Pas tant la rapidité que l’art de ne pas regarder son clavier. La vidéo est ici.