Le monde sportif français déclare la guerre à YouTube

INTERNET La Ligue de football professionnelle et la Fédération française de tennis attaquent le portail d'échange vidéos en justice...

M.N avec AFP

— 

LOlympique de Marseille est toujours en course en Coupe de France de football après avoir gagné (2-0) le seul duel entre clubs de Ligue 1 des 8e de finale aux dépens de Sochaux, qui a tenu une mi-temps avant de séteindre, mercredi au stade vélodrome.
LOlympique de Marseille est toujours en course en Coupe de France de football après avoir gagné (2-0) le seul duel entre clubs de Ligue 1 des 8e de finale aux dépens de Sochaux, qui a tenu une mi-temps avant de séteindre, mercredi au stade vélodrome. — Gérard Julien AFP

Pas touche aux images de football et de tennis. C’est le message que La Ligue de football professionnelle et la fédération française de tennis ont fait passer mercredi à Youtube. En cause: les images des matchs de foot et des rencontres de tennis qui s’échangent allégrement sur le site de vidéos.

François Quideau, directeur de la communication de la LFP se plaint donc «des nombreuses vidéos de matches de L1 qui sont diffusées, via YouTube, sans aucune autorisation et sans aucune contrepartie». Il faut dire que les fédérations sportives monnaient ces images aux chaînes de télé à prix d’or. Et elles font tout pour contrôler cette rente.

Comme le championnat anglais

Concrètement, les deux fédérations françaises s’associent à une action judiciaire lancée au mois de mai aux Etats-Unis par la Premiere league anglaise. Depuis le mois de mai, les dirigeants du foot anglais reprochent à YouTube de «s'approprier de manière infondée et en toute connaissance de cause» des images du Championnat d'Angleterre.

Le groupe américain de télévision et cinéma Viacom a décidé lui aussi en mars d'attaquer en justice YouTube et sa maison-mère Google pour piratage, en leur réclamant un milliard de dollars d'indemnités.