Nexpaq: Le smartphone en kit qui veut concurrencer le projet Ara de Google

TELEPHONE Présenté à la Connected Conference qui se tient jusqu’à samedi à Paris, le projet Nexpaq propose de rendre nos smartphones modulaires en leur ajoutant des composants…

Christophe Séfrin

— 

Jusqu'à 6 modules pourront être ajoutés aux coques Nexpaq.
Jusqu'à 6 modules pourront être ajoutés aux coques Nexpaq. — NEXPAQ

Le fantasme du téléphone modulaire à monter soi-même comme un Lego revient en force. A découvrir dans les allées de la Connected Conference, jusqu’à samedi 30 mai à Paris*, le projet de Nexpaq permet d’ajouter des composants à son smartphone, un peu comme avec les PC que l’on assemblait soi-même au début des années 90. L’idée de Nexpaq diffère de celle du projet de téléphone en kit baptisé Ara et défendu par Google. Ici, le concept repose sur l’ajout de pièces sur des terminaux existants. Les iPhone 6 d’Apple et Galaxy S5 de Samsung sont déjà concernés, en attendant d’autres références.

Jusqu’à 6 modules à ajouter

Avec Nexpaq, il suffit de glisser son smartphone dans une coque renfermant une batterie d’appoint de 1000 mAh. De quoi lui offrir une bonne demi-journée d’autonomie supplémentaire. La coque dispose par ailleurs de six petits logements de forme carrée où peuvent être branchées différentes pièces : un lecteur de carte SD, un thermomètre, un haut-parleur plus puissant, un flash LED, un pointeur laser… Nexpaq ouvre d’ailleurs aux développeurs la possibilité d’imaginer de nouveaux composants… La coque sera vendue 69 dollars avec 4 petits modules. Reste à en connaître la date de sortie. Pour le moment, Nexpaq achève dans les prochaines heures son financement participatif sur Kickstarter et a déjà levé près de 270 000 dollars sur les 50 000 escomptés.

* Au Carreau du Temple, 4, rue Eugène Spuller, 75003 Paris. De 9h00 à 19h30.