Apple ferait tout son possible pour mettre fin au streaming de musique gratuit

HIGH-TECH Le département de la justice et l’autorité de la concurrence américains surveillent de près la firme à la pomme…

A.G.

— 

Tim Cook, le patron d'Apple, en avril 2015.
Tim Cook, le patron d'Apple, en avril 2015. — Richard Drew/AP/SIPA

Alors qu’Apple s’apprête à présenter son service d’écoute de musique en streaming Beats, la firme tenterait (déjà) de mettre des bâtons dans les roues de ses futurs concurrents. Aux Etats-Unis, le Département de la Justice soupçonne l’entreprise de faire pression sur plusieurs maisons de disques pour qu’elles ne renouvellent pas les licences accordées aux services de streaming pour leur offre gratuite, indique le site spécialisé The Verge. Apple utiliserait son influence dans l’industrie de la musique pour forcer les services de musique en streaming – Spotify, plus particulièrement — à mettre fin à l’écoute gratuite.

Ce dernier compte 60 millions d’utilisateurs, mais seulement 15 millions d’entre eux ont souscrit à une offre payante. Si Apple réussit à convaincre les majors de revoir leur copie, le modèle économique du géant suédois serait sévèrement mis à mal et la firme à la pomme aurait alors le champ libre pour lancer son nouveau service concurrent.

YouTube pose également problème à Apple

The Verge affirme par ailleurs qu’Apple se serait aussi rapprochée d’Universal pour contrer YouTube. La société de Tim Cook a proposé à Universal de lui payer la licence musicale versée par YouTube s’il cessait d’autoriser la diffusion de ses chansons sur la plateforme de partage de vidéos, écrit le site spécialisé.

Selon le New York Post, l’Union européenne enquêterait également sur ces pratiques. Ses régulateurs ont fait parvenir à plusieurs plateformes de streaming musical et à plusieurs maisons de disques des questionnaires pour connaître leurs accords et relations avec la firme à la pomme. Sollicitée par les médias américains, Apple a refusé de s’exprimer sur ce sujet.