Des téléviseurs Samsung, au CES de Las Vegas, en 2014.
Des téléviseurs Samsung, au CES de Las Vegas, en 2014. — J.JACOBSEN/AP/SIPA

TECHNOLOGIE

Quand les smart TV de Samsung insèrent des coupures pub dans des films téléchargés

Le constructeur s'excuse mais ses explications ne laissent rien présager de bon...

Sale semaine pour Samsung. Après le téléviseur qui vous écoute, voici celui qui insère, sans autorisation préalable, des publicités dans des films téléchargés et dans des programmes en direct. Vive la révolution de la smart TV.

Mercredi, le constructeur coréen a présenté ses excuses à ses clients australiens, déclarant: «Certains utilisateurs de téléviseurs Samsung ont connu des interruptions sous la forme d'une publicité pour Pepsi. Il s'agit d'une erreur due à une mise à jour logicielle qui n'était pas destinée au marché australien, et elle a été rectifiée. Samsung n'a pas l'intention de lancer ce type de publicité dans un futur proche en Australie.» Sur d'autres marchés, en revanche...

Un mystérieux pop-up

Plusieurs internautes ont témoigné sur Reddit et sur un forum du media center Plex. «La pub Pepsi apparaît toutes les 20-30 minutes, sans son mais avec une image claire», explique l'un, qui utilise le programme pour regarder sur sa télé des films et des séries téléchargés sur son ordinateur. Un autre précise que la réclame n’apparaît pas quand il utilise Plex sur son PC ou sa PS4. Des clients du câblo-opérateur australien Foxtel, eux, ont même eu droit à l'écran publicitaire lors de programmes en direct.

Une option cachée activée par défaut

Ce n'est pas la première fois que des pubs, sous forme de pop-up, s'affichent sur des télés Samsung. L'an dernier, le fabricant avait avoué à Business Insider qu'il travaillait sur un système publicitaire en partenariat avec Yahoo, censé être sur la base d'une inscription volontaire (opt-in). Mais caché au fin fond des réglages (Menu > Smart Hub > Terms & Policy > Yahoo Privacy Policy), certains, aux Etats-Unis et en Australie, trouvent pourtant une option activée par défaut, avec un texte volontairement obscur.

(image siliconaddict/Ars Technica)

«En choisissant ''Je suis d'accord'' ou en ne sélectionnant pas ''Je ne suis pas d'accord'', je donne mon accord à la politique de vie privée de Yahoo ci-dessous.» Sauf qu'au premier coup d'oeil, le bouton «Pas d'accord» est absent. Il faut en fait scroller plus bas pour qu'il apparaisse.

Pour l'instant, on ne sait pas si l'accident australien est lié à ce partenariat avec Yahoo ou bien à un autre. Samsung renoncera-t-il à ses ambitions publicitaires à cause de la polémique? Sans doute pas. Peut-être qu'il se montrera au moins plus transparent à l'avenir.