Un blogueur américain libéré après 7 mois de détention

— 

224 jours derrière les barreaux. Josh Wolf, un blogueur Californien de 24 ans, a passé plus de temps en prison que n’importe quel journaliste américain. Mardi, il a recouvré sa liberté. Reporters sans frontières a immédiatement exprimé «son soulagement».

Auteur d’un documentaire sur une manifestation contre le G8 à San Francisco en 2005, il avait refusé de livrer ses archives vidéo et de témoigner devant la justice fédérale. Cette dernière lui demandait notamment d’identifier certains manifestants.

«Ca en valait la peine»


Dans sa première déclaration, Josh Wolf a expliqué qu’il avait finalement accepté de livrer les chutes de sa vidéo (visible sur son blog) car la justice californienne a de son côté abandonné l’idée de le faire témoigner.

«Absolument, ça en valait la peine. Je le referais si je devais» a-t-il encore dit. Et d’ajouter: «les journalistes doivent rester indépendants de toute pression judiciaire». Au cours des derniers mois, l’un des points de litige a justement été de savoir si Josh Wolf pouvait être considéré comme un journaliste, et invoquer le droit à la protection de ses sources.