CAPTCHA: Les textes illisibles à recopier, c'est presque fini

WEB Google lance un nouveau système qui repose sur un seul clic...

P.B.

— 

Un exemple de Captcha résolu par la startup Vicarious.
Un exemple de Captcha résolu par la startup Vicarious. — DR

Est-ce un O ou un D? Un R ou un P déformé? Parce déchiffrer un CAPTCHA est parfois plus compliqué qu'un test ophtalmologique sans lunettes, Google a décidé de simplifier la donne. Mercredi, l'entreprise a annoncé un nouveau système pour différentier les humains des robots spammeurs. Il suffira désormais de cocher une unique case disant «Je ne suis pas un robot» pour être reconnu.

L'astuce? Google s'appuie sur l'analyse des mouvements du curseur souris et d'autres paramètres comme l'adresse IP ou des informations contenues dans des cookies du navigateur.

Des images sur mobile

Le système fonctionne dans environ 80% des situations. En cas d’incertitude, Google affichera un bon vieux CAPTCHA à recopier. Sur mobile, vous aurez droit à un système de reconnaissance d'images du type «identifier la photo qui ressemble à celle-ci», comme un chat sur fond vert. C'est presque ironique, alors que les réseaux neuronaux de Google deviennent des champions dans la reconnaissance d'image.

>> Le système expliqué en vidéo: