Dailymotion prêt à la discussion

INTERNET Le groupe français qui n'est pas auc courant officiellement de l'initiative est optimiste...

David Carzon

— 

Chez Dailymotion, on n’était pas encore au courant de l’initiative du Syndicat des producteurs et créateurs d’émissions de télévision. « Nous n’allons pas faire de commentaires alors que nous n’avons pas encore été contactés. Ça ne devrait pas tarder », indiquait-on jeudi dans la société créée par Benjamin Bejbaum. Mais on ne s’y fait guère de soucis. « Aujourd’hui, nous avons des rapports intelligents avec tous les ayants droit, précise Séverin Naudet, du comité de direction de Dailymotion. Nous avons des discussions avec tout le monde, y compris dans le milieu de la télévision. » Et de rappeler les récents accords passés avec Universal, Warner ou encore les producteurs de disques indépendants.

L’attaque judiciaire de Viacom contre Google et YouTube - que nous avons également cherché à joindre jeudi - n’inquiète pas Séverin Naudet : « On ne peut pas faire de comparaisons entre la situation en France et aux Etats-Unis où les négociations sont très agressives. Les méthodes sont différentes chez nous. »

Toutefois, ces négociations sont capitales pour l’avenir de Dailymotion. Des investisseurs potentiels ont toujours été inquiets quant à cette question des droits d’auteurs. Tant que les spectres d’éventuels procès ne seront pas levés, les doutes sur la pérennité de ces sites subsisteront.

A défaut de rentabilité assurée, le succès public est déjà au rendez-vous. Selon une étude de Médiamétrie publiée mercredi, Dailymotion est ainsi passé de 169.000 visiteurs uniques en janvier 2006 à plus de trois millions en décembre 2006