Apple: Complémentarité plutôt que fusion entre Mac OS X Yosemite et iOS 8

HIGH-TECH Présentés lundi par Apple à la WWDC, les deux systèmes n'ont pas vocation à fusionner, mais l'entreprise propose une expérience «dans la continuité»...

P.B.

— 

Mac OS X Yosemite a été présenté le 2 juin 2014 par Apple.
Mac OS X Yosemite a été présenté le 2 juin 2014 par Apple. — APPLE

Un design «plat» avec des icônes stylisées, des couleurs fluo et de la transparence: pas de doute, Mac OS X Yosemite est bien le cousin d'iOS. Dévoilée lundi par Apple lors de la conférence WWDC, la mise à jour gratuite de son système pour Mac sera disponible en bêta cet été pour le grand public, avant une sortie officielle à l'automne.

Contrairement à Microsoft qui mise sur un OS unique pour les PC et les tablettes, Apple conserve deux systèmes pour le Mac et l'iPhone/iPad. Mais grâce à la sauce magique du Cloud, la complémentarité de Mac OS et d'iOS n'a jamais été aussi grande.

Téléphoner avec son Mac

OS X Yosemite, nommé d'après le parc national californien, détecte quand un iPhone ou un iPad se trouvent à proximité. Il est alors possible de répondre à un appel ou à un SMS directement depuis son Mac, comme avec le service «Moto Connect» pour le Motorola X. La fonction Handoff, elle, permet de commencer de rédiger un email ou un document sur un appareil et de continuer sur un autre sans interruption.

Rattrapant son retard sur Google Drive et Microsoft OneDrive, Apple propose désormais un service iCloud Drive plus complet pour stocker ses fichiers en ligne et y accéder depuis n'importe quel terminal. L'utilisateur dispose de 5 Go gratuits, et il peut acheter 20 Go pour 99 cents par mois. Tous les fichiers sont acceptés et ils peuvent se partager avec n'importe quel appareil, y compris un PC sous Windows.

D'autres services convergent, comme le «Finder» et le centre de notifications. Ce dernier hérite d'un mode «journée» qui propose un résumé des informations essentielles (météo, rendez-vous) et des suggestions externes (actualité, notamment), pour un résultat qui lorgne du côté de l'assistant Google Now. Windows 8 et Windows Phone, Mac OS X et iOS ou Android et Chrome OS... Plus que jamais il faut choisir son camp pour maximiser les bénéfices de chaque plateforme.