Sur le Net, l'insécurité guette en 2007

©2006 20 minutes

— 

AFP TV

L'année 2006 aura été finalement calme sur le front des virus informatiques. D'après l'éditeur F-Secure, seuls Nyxem et Warezof ont fait assez de dégâts pour faire la une des journaux. En revanche, les attaques ciblées – et nettement plus lucratives – se sont multipliées. Et la tendance ne devrait pas s'inverser en 2007.

Le phishing, star de l'année. Avec une spectaculaire augmentation en deux ans (+ 8 000 % d'après le Financial Service Authority anglais), il fait des ravages chez les internautes peu avertis. Ceux-ci laissent en toute bonne foi leurs identifiants de connexion à leur banque en ligne ou à un service financier sur un site pirate. Le phénomène devrait suivre sa progression en 2007.

Le spam, une valeur sûre. D'après Secuserve, il représentait en décembre 2005 80 % des e-mails circulant sur le Net et 95 % fin 2006. Un bon quart est du « spam image » dont le texte est inclus dans une image, plus difficile à détecter. Les antispams cuvée 2007 les trient de mieux en mieux mais nécessitent une puissance de calcul accrue.

Le Web 2.0, nouvelle cible. En 2006, MySpace et Second Life ont fait les frais des pirates. Avec l'accroissement de l'audience et des transactions financières de ces communautés, F-Secure prévoit une intensification des spams et des escroqueries dans les mois à venir.

Mac désormais menacé. Jusque-là épargné, Mac OS X fait son entrée dans le Top 20 des vulnérabilités du très sérieux institut de sécurité SANS. Principaux accusés, le navigateur Safari et AirPort, le wi-fi d'Apple. Les failles sont comblées, mais trop lentement. En 2007, les éditeurs de logiciels de sécurité seront aux aguets.

Des malwares plus audacieux. Timides sur les mobiles en 2006 (350 recensés), ils vont se multiplier en 2007. Vol d'infos privées ou envoi de SMS vers des numéros surtaxés à l'insu du titulaire de la ligne font partie des réjouissances.

Marc Mitrani

Pour se protéger, installer impérativement les mises à jour de sécurité proposées par le système de l'ordinateur. Antivirus, pare-feu et utilitaires de protection sont disponibles individuellement ou en « suites », plus avantageuses (de 60 euros à 80 euros , contre 30 euros à 50 euros pour un logiciel seul). Et surtout, sauvegarder ses données vitales avec un logiciel spécialisé (de 30 euros à 50 euros ) ou au moins en copiant le dossier « Mes documents » sur un CD-Rom ou un disque dur externe.