Tinder veut permettre aux stars de draguer

HIGH-TECH Le patron de l’application de rencontre révèle au «Hollywood Reporter» qu’il travaille sur un système de vérification de l’identité des stars…

A.L.
— 
Lindsay Lohan à l'avant-première de «Scary Movie 5» à Los Angeles, le 11 avril 2013.
Lindsay Lohan à l'avant-première de «Scary Movie 5» à Los Angeles, le 11 avril 2013. — Chris Pizzello/AP/SIPA

Lindsay Lohan, Ashton Kutcher ou Josh Groban y sont déjà. Du coup, Tinder est gourmand. L’application de «drague géolocalisée» lancée en 2012 et qui fait un carton auprès des jeunes cherche à recruter du côté des stars, car comme l’explique le PDG de l’appli au Hollywood Reporter, «elles n’obtiennent pas beaucoup de "match" parce que les gens croient que leurs profils sont des faux». D'autant que Tinder est lié à Facebook sur lequel elles utilisent parfois des noms différents.

Dans le langage Tinder, un «match» s’obtient lorsque deux personnes signifient leur intérêt mutuel, puisqu'on peut, dans un périmètre donné, «valider» ou zapper le profil des personnes proposées.

Tinder pourrait ainsi proposer un système de vérification semblable à celui mis en place sur Twitter. De quoi gonfler sans doute encore son nombre d'utilisateurs qui atteignait en février dernier, selon le co-fondateur au Uprfront Summit de Los Angeles, les 10 millions d'utilisateurs. Contre 5 millions trois mois plus tôt, en décembre dernier.