Streaming illégal: Popcorn Time, le nouveau cauchemar d'Hollywood

WEB Ce logiciel open-source est aussi simple à utiliser que Netflix...

Philippe Berry

— 

Popcorn Time, un logiciel de streaming qui propose des contenus pour la plupart illégaux.
Popcorn Time, un logiciel de streaming qui propose des contenus pour la plupart illégaux. — DR

12 Years a Slave, Gravity ou Thor 2 à portée de clic, en full-HD, sans pub ni saccades, avec des sous-titres français? Non, il ne s'agit pas de la dernière offre de Netflix mais de celle de Popcorn Time, un nouveau logiciel de streaming pour Windows, Mac OS et Linux. Selon les témoignages, il est tellement simple à utiliser que l'internaute oublierait presque que 99% des contenus proposés sont piratés.

Dans le détail, il s'agit d'un logiciel open-source qui se branche sur le protocole BitTorrent et les contenus de YIFY/YTS, une équipe de pirates qui propose des films en HD plusieurs semaines avant leur sortie officielle en VOD/DVD. Sauf qu'au lieu de devoir télécharger tout le fichier vient un client peer-to-peer, l'internaute peut regarder le film directement après une période de chargement inférieure à 30 secondes, selon les commentaires du site Hack News.

Risqué pour l'internaute

BitTorrent ou Popcorn Time ne sont pas illégaux. Ce qui est en général interdit, c'est de distribuer des contenus protégés par des copyrights. Et parce que le logiciel est construit sur l'architecture BitTorrent, l'utilisateur partage des morceaux du film pendant qu'il le regarde. Sur ordre d'un juge, les ayants-droit pourraient donc sans doute obtenir les adresses IP suspectes. Reste à voir quelle attitude ils adopteront, alors que depuis plusieurs années, les studios attaquent moins les internautes et plus les gros poissons.

Les créateurs du logiciel, eux, jurent qu'ils ne sont pas inquiets. «Nous ne pensons pas risquer des poursuites judiciaires. Nous n'hébergeons rien, personne ne gagne de l'argent. Il n'y a pas de pub, pas de comptes premium ou d'abonnements», confie Sebastian, l'un de ses concepteurs, au site TorrentFreak. Et même si la Motion Picture Association décidait de partir en guerre, le logiciel serait sans doute impossible à éradiquer: avec sa nature open-source, son code peut en effet être repris par n'importe qui.

L'offre légale doit encore s'adapter

A l'heure actuelle, le pirate doit en général choisir entre la simplicité et la qualité. Il peut télécharger un film en HD via un client BitTorrent mais le processus n'est pas immédiat, et il doit faire le tri entre tous les fakes. Du côté du streaming, la qualité est souvent mauvaise et les sites bourrés de pubs ou de malwares.

Les studios ont réussi à inverser la tendance avec des offres légales simples et de qualité, comme celles de Netflix, Amazon Instant, iTunes et Hulu. Mais Hollywood est encore frileux avec la chronologie des médias. Il faut patienter des mois avant une sortie en DVD/VOD et souvent deux ans pour la SVOD (vidéo à la demande par abonnement). Du coup, Netflix propose de nombreuses séries télé récentes mais son catalogue de films, lui, sent le rance. Popcorn Time forcera peut-être l'industrie hollywoodienne à achever sa métamorphose.