«Plants vs. Zombies: Garden Warfare», un sympathique terreau de guerre

JEU VIDEO Le développeur PopCap Games a transformé son titre culte pour en faire un jeu de tir. Drôle et bien réalisé. Mais trop chiche…

Joel Metreau

— 

«Plantes vs. Zombies : Garden Warfare»
«Plantes vs. Zombies : Garden Warfare» — Electronic arts

«Plants vs. Zombies», sorti en 2009, a tout du petit jeu culte et sans prétention. Un simple jeu de stratégie en 2D où il s’agit de défendre sa maison contre des zombies, qui déferlent par vagues, en rangs serrés. Et quoi de plus efficace que des végétaux plus mignons que les autres: petits pois, champignons, noix, nénuphars? En face, les zombies prêtaient à sourire, avec leur look ridicule et leur démarche pataude, sur une bande originale entêtante. Ce jeu de défense a connu un joli succès sur PC, avant d’être adapté sur smartphones et Nintendo DS.

Un essai plutôt réussi

Voici son dernier avatar: «Plants vs. Zombies: Garden Warfare» (sur Xbox 360, Xbox One et PC), qui parodie les jeux de tir militaires comme «Call of Duty», auquel le titre fait référence. Restait à voir comment le développeur PopCap Games, spécialisé dans les jeux casual et racheté par le gros éditeur Electronic Arts en 2011, allait transformer son petit passe-temps en jeu de tir musclé en trois dimensions, avec vue à la troisième personne. L’essai est plutôt réussi et bénéficie d’une bonne réalisation.

Aspect grotesque et cartoon

Les développeurs ont conservé l’aspect grotesque et cartoon des protagonistes, en proposant pour chaque camp quatre classes. Pour les plantes: le tournesol qui soigne les bobos, le cactus qui dirige un drone ail… Du côté des zombies, un mort-vivant footballeur américain qui se jette dans la mêlée ou un ingénieur qui se dirige au marteau-piqueur. Les combats, par équipes de douze contre douze, se déroulent dans des univers hypercolorés, mais trop réduits en nombre de cartes. Les modes de jeu sont également chiches, se limitant à l’élimination par équipes, à la survie en affrontant des vagues successives de zombies et à la capture de bases… Séduisant à jouer, mais on aurait aimé y voir germer plus de contenu.