VIDEO. ActionCam AS30V de Sony: La GoPro a trouvé sa rivale

VIDEO Avec l’Action Cam AS30V, Sony lance sa nouvelle génération de caméra sportive. Celle-ci n’a absolument pas à rougir face à la GoPro…

Christophe Sefrin
— 
La petite caméra de l'extrême peut se piloter avec un bracelet Wifi optionnel.
La petite caméra de l'extrême peut se piloter avec un bracelet Wifi optionnel. — SONY

Imitée, copiée, clonée, la caméra de l’extrême GoPro n’avait pas encore rencontré de vraie rivale sur son chemin. C’est peut-être chose faite avec l’Action Cam AS30V de Sony. Nouvelle mouture, après l’AS15 sortie il y a un an, l’AS30V bénéficie de véritables améliorations. 



Fournie avec un boîtier étanche, une plaque de fixation, des adhésifs et vendue 249 euros environ, l’Action Cam voit son ergonomie renforcée. Sur le côté, deux nouveaux boutons pour accéder aux réglages renforcent l’intuitivité de l’appareil. Et bonne nouvelle: on peut encore les modifier une fois la caméra dans son caisson, ce qui n’était pas le cas avec son aînée. Simplement accessible, un gros déclencheur à l’arrière permet de lancer une prise de vue: photos en 13 mégapixels et vidéos en Full HD 1080p (à 60, 50, 30 et 25 images par seconde) ou en 720p (120 et 60 images par seconde) et stéréo. Le champ de vision, à 170°, crée de très légers arrondis sur les bords de l’image.

Indispensable bracelet connecté

Testée sur des pistes enneigées, l’Action Cam se révèle très simple d’emploi. Elle l’est d’autant plus si on lui associe son bracelet Wifi optionnel (RM-LVR1). Certes vendu 149 euros, celui-ci n’est pas donné. Mais grâce à lui, on peut simplement lancer ses prises de vues et en conserver le contrôle sur son écran LCD en couleurs de 7,6 cm, qui se transforme en petit moniteur. C’est un vrai plus dont ne bénéficie pas la GoPro. Autre atout: une stabilisation d’images véritablement efficace et une autonomie de 2h20… contre 1h30 pour la concurrente. Reste néanmoins des images à la qualité un peu en deçà de celles de la pionnière des caméras de l’extrême...

Assurément, avec l’AS30V, Sony réussit un joli coup. Mais Garmin et son excellente caméra Virb (à partir de 269 euros), ainsi que Toshiba et son Camileo X-Sports au rapport qualité/prix engageant (249 euros), sont en embuscade...

Il n’empêche, en 2013, il s’est vendu en France 320 000 caméras de sport (contre 180 000 caméscopes conventionnels). Le marché devrait encore croître de 50% cette année. Il y aura de la place pour tout le monde…