VIDEO. L'app Spritz promet de doubler notre vitesse de lecture

TECH En adaptant des techniques de lecture rapide au smartphone...

P.B.

— 

L'app de lecture rapide Spritz, fondée par une équipe de chercheurs de Boston.
L'app de lecture rapide Spritz, fondée par une équipe de chercheurs de Boston. — SPRITZ

Plus une page est large, moins on lit vite. En se débarrassant du balayage oculaire avec une technique qui fait défiler un mot à la fois très rapidement, Spritz affirme qu'il est possible de lire beaucoup plus vite. Au salon mobile de Barcelone, Samsung a annoncé que le Galaxy S5 en serait équipé, tout comme ses montres Gear. D'autres partenariats devraient suivre. La technologie devrait également être ouverte aux développeurs pour être intégrée dans leurs apps.

Spritz repose sur deux concepts. Le premier, c'est le mot à mot, particulièrement adapté au petit écran d'une smartwatch ou de lunettes comme Glass. Le second, c'est celui de la «position optimale de reconnaissance». Quand nos yeux sont fixés sur un mot, le cerveau le reconnaît à partir d'une certaine lettre, et l'app aligne tout sur ce centre.

>>Tester ici en cliquant sur «click here to Spritz», en haut à droite (comme sur la vidéo de démonstration)

Dans la pratique, la promesse semble tenue. Sur un écran, un lecteur moyen lit entre 200 et 300 mots par minute (mpm). Après quelques instants pour s'habituer, on arrive sans trop de problèmes à suivre la démo de Spritz à 500 mpm, sans l'entraînement particulier souvent nécessaire aux méthodes de lecture rapide. Selon la startup, certains utilisateurs grimpent jusqu'à 1.000 mpm. Ci-dessous, une démo en GIF à 400 mpm.

Le problème, c'est que la lecture n'est pas très plaisante et semble vite provoquer une fatigue visuelle car on cligne moins des yeux. Et la compréhension reste à évaluer, même si Spritz affirme que selon ses tests, elle n'est pas affectée. Lire un email important sur Google Glass, pourquoi pas. Lire Guerre et Paix en dix heures, sans doute pas.