Le créateur de «Flappy Bird» a retiré le jeu car il était trop «addictif»

JEU VIDEO Dong Nguyen s'explique dans une interview à «Forbes»...

P.B.

— 

Le jeu «Flappy Bird», créé par le développeur indépendant Dong Nguyen.
Le jeu «Flappy Bird», créé par le développeur indépendant Dong Nguyen. — DR

Il a reçu des insultes et quelques menaces de mort. Dong Nguyen, un jeune développeur vietnamien, est vite devenu la personne la plus haïe de Twitter ce week-end après avoir retiré son jeu à succès, «Flappy Bird». Après un énigmatique «Je n'en peux plus» et avoir juré que son geste n'avait «rien à voir avec des problèmes judiciaires» –suite aux accusations de plagiat– et qu'il ne vendrait pas sa création, il s'explique, mardi, dans une interview à Forbes.

>> Cinq jeux similaires pour remplacer l'oiseau jaune

«''Flappy Bird'' a été conçu pour que vous y jouiez quelques minutes quand vous êtes décontracté. Mais c'est devenu un produit addictif. C'est devenu un problème. Et pour résoudre ce problème, c'était mieux de [le] retirer», confie-t-il au magazine financier. Et n'espérez pas un retour prochain, quand la tempête se sera calmée. Il a retiré le jeu «pour toujours». Ceux qui l'avaient déjà téléchargé peuvent toutefois continuer d'y jouer, ce qui a déclenché une vague d'enchères opportunistes pour des smartphones désormais collectors.

«Je ne dormais plus»

Selon The Verge, le jeu générait 50.000 dollars par jour de recettes publicitaires. Nguyen ne confirme pas ce chiffre mais précise que c'était «beaucoup». A 29 ans, le développeur devrait échapper au danger du «one hit wonder», courant sur l'app store. Deux autres de ses créations, «Super Ball Juggling» et «Shuriken Block» sont déjà dans le top 20 sur iOS. Des jeux, eux, «inoffensifs», jure-t-il.

Nguyen, qui répondait beaucoup aux fans et aux haters sur Twitter, dit que sa vie n'était «plus aussi tranquille qu'avant» et qu'il ne «dormait plus». Après avoir pris un break d'Internet pendant trois jours, il risque de déchanter pour son retour en ligne.