L’humain pour révolutionner la recherche sur l’Internet?

Philippe Berry

— 

Le créateur de lencyclopédie en ligne Wikipedia a annoncé mercredi sur son blog qu'il travaillait sur un projet de moteur de recherche convivial qui pourrait concurrencer Google et Yahoo!.
Le créateur de lencyclopédie en ligne Wikipedia a annoncé mercredi sur son blog qu'il travaillait sur un projet de moteur de recherche convivial qui pourrait concurrencer Google et Yahoo!. — Mario Tama AFP/Getty/Arch.
Quand le cofondateur de Wikipedia, Jimmy «Jimbo» Wales, met les choses au point sur son projet de moteur de recherche, la plupart des informations révélées la semaine dernière par Le Times s’envolent. «Amazon n’a rien à avoir avec le projet. L’image postée sur TechCrunch non plus. Et Wikiasari n’est pas et ne sera pas le nom du moteur de recherche gratuit que nous développons», écrit-il sur la page d’accueil du projet.

Ce qu’il reste, c’est un diagnostique: «La recherche est l’infrastructure clé de l’Internet, et elle est actuellement cassée.» Et Google, et Yahoo? D’après Jimmy Wales, ces moteurs, basés sur des algorithmes de recherche automatique, montrent leurs limites, victimes du spam et de la publicité détournée. Il propose donc un remède simple: adieu machine, bonjour humain.

«Révolutionner notre façon de penser la recherche»

Ce nouveau moteur de recherche fera donc appel, sur le principe de Wikipedia, à une communauté d’internautes. Ils constitueront des bases de données de sites fiables et augmenteront donc la pertinence des résultats. «De la même façon que Wikipedia a révolutionné notre façon de penser sur les connaissances et l'encyclopédie, nous avons l'opportunité de révolutionner notre façon de penser sur la recherche», prêche Jimmy Wales.

Google doit-il trembler? Peut-être. Car si Amazon n’a «rien à avoir avec le projet», l’entreprise a récemment investi 6 millions de dollars dans Wikia Inc, société cofondée par Jimmy Wales.

Vous voulez faire partie du projet ? C'est par là.