Apple va rembourser 32 millions de dollars de dépenses involontaires

HIGH-TECH L'entreprise va devoir rembourser les parents des enfants qui ont dévalisé son app store...

P.B.

— 

Illustration d'un enfant avec un iPad.
Illustration d'un enfant avec un iPad. — F.FLORIN/AFP

Mettre un iPad entre les mains de ses enfants, c'est en général avoir la paix pendant un moment. Cela peut aussi coûter cher en bananes virtuelles si on a n'a pas changé les réglages par défaut de l'app store.

Pour cette raison, Apple a conclu, mardi, un accord à l'amiable avec le gendarme américaine du commerce (FTC): l'entreprise devra rembourser au minimum 32,5 millions de dollars à 37.000 parents dont les enfants avaient acheté des biens virtuels en profitant du stockage, pour 15 minutes, du mot de passe parental.

Des réglages plus restrictifs existent

Parce que rentrer son mot de passe sur mobile est pénible, Apple a en effet instauré par défaut une fenêtre d'un quart d'heure pendant laquelle il n'y a pas besoin de s'identifier pour de nouveaux achats. Selon la FTC, une fillette a notamment dépensé 2.600 dollars en bien virtuels dans l'app Tap Pet Hotel. L'agence a donné à Apple jusqu'au 31 mars 2014 pour modifier ses pratiques.

Dans l'absolu, iOS offre déjà des outils de contrôle mais il faut aller les activer dans les options. Dans «Réglages > Général > Restrictions», il est possible de désactiver l'installation d'apps, d'interdire les achats «intégrés» (in-app) ou d'exiger un mot de passe «immédiatement» et pas après 15 minutes.

De son côté, Microsoft a une approche plus pratique avec Windows Phone et son «coin enfant», qui permet d'activer des restrictions temporaires en un clic. Dans tous les cas, comme souvent en matière de nouvelles technologies, l'éducation des enfants commence par celle des parents.