La NSA peut aussi espionner les ordinateurs qui ne sont pas connectés à Internet

WEB L'agence américaine utiliserait des mouchards installés en local...

Philippe Berry

— 

Illustration hacker.
Illustration hacker. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Si la Chine, la Russie ou l'Iran pensaient pouvoir échapper aux grandes oreilles de la NSA en utilisant des PC coupés du réseau Internet, ils vont devoir revoir leur stratégie. Selon de nouvelles révélations du New York Times, l'agence américaine aurait infecté 100.000 ordinateurs dans le monde afin de pouvoir communiquer avec eux, même sans connexion à Internet.

>> Tous nos articles sur la NSA à lire ici

Selon des documents fournis par Edward Snowden, la NSA utiliserait des ondes radio, via des mouchards installés par deux vecteurs: soit en interceptant la commande d'un PC, et en le modifiant, soit via une clé USB branchée localement par un agent secret. L'ordinateur est ensuite capable d'appeler la maison pour recevoir des instructions ou envoyer des informations, souvent via une balise-relais placée jusqu'à 10 km de sa cible.

Un programme utilisé en Iran

Selon le New York Times, ce programme de la NSA existe depuis 2008. Il aurait notamment été utilisé pour attaquer les centrifugeuses nucléaires de Natanz, en Iran, via le ver informatique Stuxnet. Jusqu'à 1.000 centrifugeuses auraient été mises HS après avoir reçu des instructions les ayant placées en surchauffe.

Parmi les autres cibles de la NSA: les armées chinoise, russe et leurs hackers gouvernementaux, les cartels de drogue mexicains, des terroristes en Arabie Saoudite, en Inde et au Pakistan et des institutions commerciales européennes.

Ces révélations interviennent alors que Barack Obama doit annoncer d'ici vendredi les modifications qu'il souhaite apporter aux programmes de la NSA  suite aux recommandations qu'il a reçues d'un groupe de travail, en décembre dernier.