Whatsapp revendique 400 millions d’utilisateurs actifs

J.M.

— 

Capture d'écran de la page d'accueil du site de Whatsapp.
Capture d'écran de la page d'accueil du site de Whatsapp. — DR

Dans la plus grande discrétion, elle ne cesse de prendre de l’ampleur. Whatsapp, l’application de messagerie pour smartphones, vient de dépasser le cap des 400 millions d’utilisateurs actifs chaque mois.

Dans un post de blog, publié jeudi, le patron de Whatsapp , Jan Koum, précise que 100 millions d’utilisateurs actifs ont ajouté l’application au cours des quatre derniers mois et s’en servent. Dans le post, il se félicite: «Nous sommes arrivés à ce point sans dépenser un dollar sur des publicités ciblées ou sur de grande campagnes marketing». Et, on l’imagine la larme à l’œil, de citer quelques exemples où Whatsapp a servi a sauvé des vies, comme des médecins en Inde qui ont utilisé l’application pour envoyer des photos d’électrocardiogrammes de personnes ayant été victime d’attaques cardiaques ou de sauveteurs espagnols ayant eu recours à Whatsapp pour secourir des randonneurs.

Sur un ton plus personnel, Jan Koum ajoute: «Et aujourd’hui, alors que je suis la crise politique en Ukraine, pays où je suis né et où j’ai vécu jusqu’à l’âge de 16 ans, je ne peux m’empêcher d’espérer que la prochaine belle histoire Whatsapp aura pour sujet les personnes qui utilisent ce service pour exprimer leurs opinions et pour défendre leurs droits fondamentaux.»

Whatsapp, une startup au cœur de la Silicon Valley, en Californie, a été fondé en 2009 par l’Américain Brian Acton et l’Ukrainien Jan Koum, deux anciens employés de Yahoo!. La société qui souhaite créer «créer une meilleure alternative au SMS» compte actuellement 50 salariés, pour la plupart ingénieurs.