Tablettes: Apple défend ses positions avec un nouvel iPad attendu mardi

avec AFP

— 

L'iPad d'Apple est la tablette tactile la plus vendue au monde.
L'iPad d'Apple est la tablette tactile la plus vendue au monde. — D. CLOSON / ISOPIX / SIPA

Le groupe informatique américain Apple devrait mettre à jour ce mardi sa gamme de tablettes iPad, censée défendre pendant les cruciales ventes de fin d'année sa première place sur un marché à la concurrence exacerbée.

Apple a convié médias et analystes à partir de 17h00 GMT à San Francisco. Selon son habitude, le groupe n'a guère donné de détails sur son invitation, qui indique juste: «Nous avons encore beaucoup de choses à couvrir.» Les experts du secteur s'attendent à ce que l'iPad soit la star de l'événement.

«Une quantité énorme de choix» 

«Il se passe beaucoup de choses sur le marché des grandes tablettes, et il y a une quantité énorme de choix pour les petits appareils», indique à l'AFP Stephen Baker, un analyste du cabinet de recherche NPD Group.

L'iPad, qui avait créé le marché des tablettes en 2010, a vu ses positions grignotées peu à peu par les appareils de diverses marques utilisant le système d'exploitation Android de Google. Tous modèles confondus, il s'adjugeait néanmoins toujours un tiers du marché mondial des tablettes au deuxième trimestre, selon des statistiques du cabinet IDC.

Des écrans toujours plus performants

«Apple sera numéro un dans les grandes tablettes probablement longtemps, mais la définition de la concurrence va changer», prévient Stephen Baker. Il souligne ainsi que les ordinateurs portables à écran tactile fonctionnant avec le système d'exploitation Windows de Microsoft, et vendus entre 350 et 500 dollars, rivalisent de plus en plus avec les grandes tablettes comme l'iPad classique, qui démarre à 499 dollars.

Apple est parallèlement sous pression pour s'adapter aux écrans toujours plus performants des populaires petites tablettes de 7 à 8 pouces de diagonale (17,8 à 20,3 centimètres) face auxquelles il avait sorti l'an dernier son iPad mini.

Le distributeur en ligne Amazon a commencé à expédier vendredi ses tout nouveaux Kindle Fire HDX, plus puissants et aux écrans d'encore meilleure qualité que ses tablettes précédentes. Les tarifs débutent à 229 dollars. La Nexus 7 de Google, de taille et de prix équivalents, se vend également bien.

Davantage de puissance

Dans ce contexte, «la tâche numéro un pour Apple est de sortir quelque chose sur l'iPad grand format qui emballe les gens, et évidemment en termes de capacités techniques, l'iPad mini doit rattraper ce que tous les autres ont fait», résume Stephen Baker.

 

Les spécialistes du secteur technologique qui ont scruté à la loupe l'activité des sous-traitants d'Apple tablent sur un grand iPad plus étroit, plus fin, et plus léger que son prédécesseur, et sur un écran amélioré pour l'iPad mini.

Van Baker, un analyste du cabinet Gartner, dit qu'il regardera avec attention la puissance des puces des nouveaux modèles. Passer à un processeur 64 bits, contre 32 jusqu'ici, aurait «le potentiel de faire des tablettes des appareils bien plus attirants pour la création de contenus, et de donner des appareils plus sophistiqués, avec des applications demandant davantage de puissance», explique-t-il. «Cela augmentera la probabilité que les tablettes supplantent les PC».

Les tablettes n’ont pas encore remplacé les PC

Les tablettes ont contribué à une grave crise du marché des ordinateurs classiques en cannibalisant leurs ventes, mais elles ne les ont pas encore vraiment remplacés pour les tâches bureautiques en entreprise ou les jeux sophistiqués par exemple.