VIDEO. Microsoft présente ses deux nouvelles tablettes Surface

P.B.
— 
Les tablettes Surface Pro 2 et Surface 2, dévoilées le 23 septembre 2013 par Microsoft.
Les tablettes Surface Pro 2 et Surface 2, dévoilées le 23 septembre 2013 par Microsoft. — DR

La seconde tentative sera-t-elle la bonne? Après un premier flop qui a coûté cher (une perte de 900 millions de dollars), Microsoft a présenté, lundi, sa nouvelle génération de tablettes Surface.

L'entreprise a commencé par simplifier leur nom. Il y a désormais Surface, une tablette fine, qui vient concurrencer l'iPad avec la version 100% mobile et touch de Windows (RT), et puis Surface Pro, qui ambitionne, elle, de remplacer les Ultrabooks ou le Macbook Air, équipée de Windows 8.

Même aspect extérieur, performance boostée

Hormis le trépied plus ergonomique, le design des deux tablettes n'a presque pas évolué. En revanche, le hardware subit un boost appréciable. Surface passe à un écran full HD (1080p), avec une autonomie annoncée à 10 heures. La version Pro, elle, grâce à son processeur Intel Haswell, devrait tenir en charge 60% plus longtemps que la première génération. Elle devrait donc se situer autour de 7/8 heures, une durée comparable à celle des derniers Ultrabooks.

Côté prix, c'est mitigé. Surface démarre à 439 euros, pour la version 32 Go, contre 600 euros à l'iPad équivalent. La tablette d'Apple propose toutefois un écran de plus haute résolution. La version Pro, elle, s'affiche de 879 euros (64 Go) à 1.779 euros (512 Go). L'argument de Microsoft, c'est que cette version peut remplacer un PC. Dommage qu'à ces prix, le clavier (130 euros) ne soit pas inclus.

«Ils continueront à en vendre un peu, mais cela va changer la trajectoire de leurs ventes», juge Jack Gold, président de la société de recherche J. Gold Associates. Il aurait voulu voir «quelque chose de plus innovant» et prévient que les nouvelles Surface «ne sont certainement pas compétitives en termes de prix face aux nombreuses nouvelles tablettes Android qui sortiront plus tard cette année». Sans parler du problème récurrent du manque d'apps, qui continue de faire de Windows une plateforme moins intéressante qu'Android et iOS pour les tablettes et les smartphones.

>>Surface Pro 2 en vidéo: