Sony QX100 : un gadget qui se nourrit de votre smartphone

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Sony a fait des choses merveilleuses dans l’imagerie au cours des dernières années, en dépit de la redéfinition de ce que nous pouvons attendre d’un appareil photo, la société n’a pas encore brillé dans le domaine des smartphones. Du moins, avant l’annonce du QX100.

Voici la formule du QX100: Prenez les spécifications techniques impressionnantes du RX100 de l’an dernier et insérez-les dans un petit paquet qui peut être transporté partout comme caméra externe.

Oubliez la stratégie de Nokia qui vise à construire un puissant appareil doté d’un capteur de 41 mégapixels à intégrer directement dans un smartphone. Non. Sony veut que vous les portiez séparément, pour mieux les réunir. Voici.

Voilà.

Voilà.

Lorsque l’appareil est éteint, c’est un cylindre de 2,25 de haut et de diamètre 2,5 pouces. Et s’il est commercialisé comme un accessoire de smartphone, il est effectivement possible d’utiliser le QX100 seul. Il a possède un bouton d’alimentation, un déclencheur, un zoom, et un slot qui supporte une carte microSD (jusqu’à 64 Go).

Une fois fixé et connecté (WiFI, NFC…), une application vous permet de voir ce que la caméra regarde, de prendre des photos et des vidéos, ainsi que de contrôler à distance un nombre limité de paramètres. PlayMemories est disponible pour iPad Android" target="_blank">iOS et Android.

Techniquement, tout comme le Cyber-shot RX100, le QX100 offre un capteur Exmor CMOS de 20.2 megapixels (format 3:2) couplé à une optique Carl Zeiss Vario Sonnar T* f/1.8-4.9 (zoom optique 3.6x). Il se base sur une norme ISO de 100-3200 pour les images fixes.

La vidéo est moins engageante, le mode enregistrement de la caméra n’affiche qu’un faible 1440 x 1080 à 30 ips. Pire, elle encode les fichiers en MP4 au lieu de l’excellent AVCHD de Sony.