Le bouton «démarrer» de retour dans Windows 8.1

HIGH TECH Microsoft devrait tenter de satisfaire les mécontents, sans pour autant ranger l'interface Metro au placard...

Philippe Berry

— 

L'écran de démarrage de Windows 8 et le bureau classique mis côte à côte.
L'écran de démarrage de Windows 8 et le bureau classique mis côte à côte. — PHOTOMONTAGE 20MINUTES

La première grosse mise à jour de Windows 8 peut-elle corriger sa nature bipolaire? Alors que Microsoft devrait dévoiler l'update (nom de code: «Blue») lors de sa conférence Build, mi-juin, le blogueur Paul Thurrott, de WinSuperSite, a bénéficié d'une preview qui confirme la plupart des rumeurs. L'interface Metro, optimisée pour les tablettes, est là pour rester. Mais Microsoft a incorporé quelques changements pour satisfaire les utilisateurs PC.

Le bouton «démarrer» revient, mais sans l'ancien menu

Sa disparition avait rallié les détracteurs de Windows 8 contre lui. Le bouton «démarrer» revient en bas à gauche du desktop traditionnel. Mais selon Thurrott, il ne fait que lancer le bureau Metro (celui avec les gros carrés de couleur, à gauche sur la photo ci-dessus). En clair, le menu démarrer, avec l'arborescence «tous les programmes», est bien mort et enterré.

Possible de supprimer les tuiles Metro

A la place, on pourra choisir d'avoir une liste de tous ses programmes et apps, qu'il sera possible de réorganiser à sa guise. Dans Windows 8, on peut déjà y accéder mais un clic droit est nécessaire.

Démarrer directement sur le desktop

Windows 8 impose un boot vers le bureau Metro. Ce sera toujours le cas par défaut dans 8.1 mais une option pour démarrer directement sur le vieux desktop sera disponible, sans devoir passer par des programmes externes.

Le wallpaper arrive dans Metro

Le choc graphique quand on passe d'un environnement à l'autre est toujours aussi traumatisant pour la rétine, même après un an d'utilisation. Dans Blue, on pourra enfin changer le wallpaper dans Metro et adopter le même que sur le desktop, pour une transition moins violente.

Le fond du problème inchangé

Windows 8 sur PC a trois problèmes majeurs. D'abord, toutes les apps Metro sont exécutées en plein écran –une ironie pour un OS qui s'appelle «fenêtres». Cela fonctionne sur tablette car on peut passer de l'une à l'autre d'un simple «swipe». Mais sur PC, il faut jongler entre les raccourcis clavier ou passer par un ou deux clics intermédiaires via les coins de l'écran, et on perd en productivité. Ensuite, elles sont globalement plus longues à lancer et doublonnent avec leur équivalent desktop (visionneuse d'images, PDF, etc). Surtout, Microsoft les privilégie par défaut. On peut donc ouvrir une image dans le «vieil» explorateur de fichiers et être propulsé dans l'app Photos Metro à la fonctionnalité quasi-nulle.

Cette schizophrénie peut se corriger, mais là encore, l'utilisateur doit changer des réglages pas vraiment accessibles au grand public. Si Microsoft voulait vraiment écouter les mécontents, il proposerait une approche simple: une action effectuée dans un environnement n'emmène pas dans l'autre. Pourquoi force-t-il le mode Metro à la place? Car l'avenir se joue sur tablette, et pour survivre face à iOS et Android, Microsoft a besoin que les développeurs proposent des apps. Cette problématique ne va pas changer. Avec ou sans pilule «Blue».