PS4, Xbox 360, Wii U: Qui va gagner la guerre des consoles next gen?

Philippe Berry

— 

La Wii U, la Xbox One et la manette de la PS4, alors que le design de la Playstation 4 est encore inconnu.
La Wii U, la Xbox One et la manette de la PS4, alors que le design de la Playstation 4 est encore inconnu. — PHOTOMONTAGE 20 MINUTES

Same players, shoot again. Pour le second cycle consécutif, Nintendo, Sony et Microsoft s'affrontent dans un match à trois. Qui de la Wii U, de la PS4 et de la Xbox One est la mieux placée pour s'imposer? Le point sur les forces en présence avec Brian Blau, qui suit l'industrie du jeu vidéo pour le cabinet d'analyse Gartner.

La situation actuelle: relative égalité

Selon les chiffres de ventes compilés par VGChartz, Nintendo a vendu 100 millions de Wii tandis que la PS3 et la Xbox sont à égalité parfaite, s'approchant des 80 millions chacune. Nintendo et Microsoft dominent à domicile, au Japon et aux Etats-Unis pendant que Sony est solide partout, notamment en Europe. L'écart s'est considérablement réduit depuis 2011: après des débuts fulgurants, la Wii a marqué le pas, largement ignorée par les éditeurs tiers pour leurs blockbusters à cause de sa puissance trop faible. En face, la Xbox 360 et la PS3 ont trouvé un second souffle grâce à Kinect et au PS Move.

Nintendo: des débuts difficiles pour la Wii U

La console: Sortie fin 2012, la Wii U propose le même contrôle gestuel que son aînée, avec une nouveauté: une tablette qui fait office de manette. Cette dernière offre une perspective différente en multijoueurs et permet de poursuivre sa partie si une autre personne veut regarder la télévision.

Ses chances de succès: mitigées. «La Wii U n'a pas connu un bon démarrage», note Brian Blau. Le lancement a été plutôt réussi, avec trois millions de consoles vendues fin 2012. Mais Nintendo n'a pas réussi à passer la seconde, avec seulement 400.000 consoles écoulées au premier trimestre 2013. Aux Etats-Unis, les ventes sont mauvaises: 55.000 au mois de janvier, soit huit fois moins que la Wii à la même période en 2007. Selon Blau, «Nintendo a besoin d'attirer les développeurs». Sauf qu'Electronic Arts a annoncé comptait plus ou moins délaisser la Wii U. Son PDG, John Riccitiello, a expliqué en substance que la Wii U, d'une puissance similaire à la Xbox 360 et à la PS3, n'était pas une console next gen. Il ne faut cependant pas enterrer Nintendo, qui a «de très fortes licences», rappelle Blau. Mario Kart, Mario 3D et Pimkin devraient offrir une bouffée d'oxygène à une ludothèque qui asphyxie. Nintendo pourrait encore baisser le prix de la Wii U, même si cela n'est officiellement pas au programme. Avec 10 milliards de dollars de cash en réserve, le constructeur a de quoi encaisser un relatif échec sans se retirer de la fabrication de consoles, comme Sega après la Dreamcast.

Microsoft: la Xbox One en mode media center

La console: Dévoilée mardi, la nouvelle console de Microsoft veut s'imposer dans le salon avec une attaque sur trois fronts: le jeu, la télé et le Web. Via le contrôle vocal de Kinect, l'utilisateur peut passer en une seconde de Call of Duty à un match de NBA aux résultats de son équipe préférée. Plusieurs écrans peuvent cohabiter et la Xbox One communique avec les smartphones et les tablettes, y compris ceux sous iOS et Android.

Ses chances de succès: élevées. «Elle dispose d'une meilleure intégration de tous les services connectés et d'une interface utilisateur supérieure avec Kinect», note Brian Blau. Selon lui, ce qu'a montré Microsoft a de quoi «transformer le divertissement dans le salon sans délaisser les gamers». Microsoft a raté sa présentation sur les jeux mais devrait se rattraper à l'E3 mi-juin. Le bémol, c'est qu'il ne sera pas possible de jouer aux anciens jeux sur la Xbox One. Du côté de la télé connectée, Microsoft a un problème, surtout aux Etats-Unis: la console ne se substitue pas à la «box» des câblo-opérateurs mais s'y ajoute. De nombreux fonctions doublonnent, certaines ne seront pas disponibles via la Xbox, et au final, il va falloir patienter pour une expérience véritablement simplifiée. Google TV en sait quelque chose. Et le buzz initial est mauvais pour Microsoft: Kinect forcé, absence de rétro-compatibilité, flou sur le jeu d'occasion etc.

Sony: la PS4 mise sur le cloud

La console: Présentée en février, elle a brillé par son absence. Sony devrait dévoiler son design lors de l'E3 et préciser de nombreux détails encore flous, notamment sur le contrôle gestuel et sur le cloud gaming. Le rachat de Gaikai devrait permettre au constructeur de proposer des jeux (à priori PSX, PS2 et PS3) non seulement sur la PS4, mais aussi sur PC, smartphones et tablettes. Le modèle économique n'a toutefois pas encore été présenté.

Ses chances de succès: 50/50. En février, Sony s'est d'abord adressé aux gamers. Sauf que se différencier sur les jeux face à Microsoft est compliqué: les deux concurrents ne proposeront qu'une quinzaine de titres exclusifs; pour le reste, les deux plates-formes disposent de catalogues quasi-identiques. Sony devrait être en revanche beaucoup plus «indie friendly» avec le self-publishing autorisé pour les développeurs indépendants. Selon l'analyste de Gartner, la Xbox One a toutefois montré, sur sa présentation, un «plus grand potentiel» sur l'entertainment et le tout-connecté qui en font la favorite.

 

Un avenir incertain

La Playstation 2 s'est vendue à 150 millions d'exemplaires. La Wii à 100 millions. Cette fois, les trois géants sont attaqués de tous les côtés. Dans le salon, la console open source Ouya va bientôt miser sur le low-cost. Les steambox de Valve (et d'autres partenaires), adopteront, elles, une approche plus modulaire. Mais surtout, il ne faudra pas cinq ans aux smartphones et tablettes pour atteindre la puissance de cette génération de consoles, et la connexion sans fil au téléviseur se démocratise. Sans parler du cloud gaming, qui pourrait définitivement mettre à la retraite les consoles de salon telles que nous les connaissons. Pour l'instant, la bataille à trois va continuer. Reste à savoir pour combien de temps.

>> On aurait donc la Xbox One favorite, malgré la conférence ratée, devant la PS4 et la Wii U. Quel est votre pronostic?