Web 2.0, le Web en mieux

©2006 20 minutes

— 

Pour les deux fondateurs de YouTube, un dîner entre amis s'est traduit par des millions de dollars de bénéfices, après le rachat de leur site d'échange de vidéos sur internet par le moteur de recherche Google.
Pour les deux fondateurs de YouTube, un dîner entre amis s'est traduit par des millions de dollars de bénéfices, après le rachat de leur site d'échange de vidéos sur internet par le moteur de recherche Google. — Samantha Sin AFP/Archives

Selon une étude Médiamétrie, 83,7 % des internautes réguliers, soit 14,8 millions de personnes en France, contribuent d'une manière ou d'une autre à la création de contenus sur le Web : ils postent dans des forums, publient des blogs, donnent leurs avis sur des produits ou sont bêta testeurs pour de nouveaux services en ligne. On doit cette révolution culturelle à la démocratisation d'une multitude de petites avancées (Ajax, fils RSS, microformats...) qui ont rendu le Web « classique » tellement plus ouvert, plus ergonomique et plus interactif qu'on a fini par le baptiser « Web 2.0 ». Ainsi, le Web 2.0 n'est ni un protocole, ni un service, ni un logiciel, ni même une marque déposée. Plutôt le label d'une tendance technologique qui permet de trouver, organiser, partager et créer une information personnalisée et accessible globalement. Parmi les sites revendiquant ce label, voici les plus importants.