Philips met notre réveil en lumière

©2006 20 minutes

— 

Philips revient à ses premières amours, l'éclairage. Avec son simulateur d'aube, gros réveil peu esthétique surmonté d'un globe blanc, le constructeur veut nous réveiller en douceur. Fini, le gong matinal qui nous extirpe des bras de Morphée ? Oui. Le principe : trente minutes avant l'heure programmée, l'Eveil Lumière s'allume progressivement. Résultat, la lumière orangée dont l'intensité s'accroît peu à peu parvient à nos yeux qui envoient un message à notre cerveau. « Celui-ci diminue la production de mélatonine, l'hormone qui provoque le sommeil, et augmente la sécrétion des hormones de l'énergie », explique le Dr Duforez, chef de clinique au centre du sommeil et de la vigilance à l'Hôtel-Dieu de Paris. Test à l'appui, ça marche. Le dormeur ouvre les yeux naturellement au bout de vingt minutes. En cas de sommeil lourd, la radio FM, un traditionnel bip-bip, mais aussi des sons naturels – ruisseau, oiseaux – sont là pour parer à toute panne d'oreiller.

Il est d'ailleurs possible de modifier l'intensité de l'éclairage selon ses besoins, « l'augmenter en hiver et la diminuer en été, où il est plus facile de se réveiller », précise Philips. Certifié appareil médical et vendu 80 e ou 120 e, l'Eveil Lumière pourrait bien n'être qu'un maillon dans la chaîne de la luminothérapie. Selon une étude de l'Ifop pour Philips et Kiria, celle-ci est plébiscitée par 51 % des Français pour remédier à la baisse de forme constatée en hiver.

Christophe Séfrin