Apple: Le patron d'iOS écarté après le fiasco Maps

HIGH-TECH Scott Forstall était une personnalité qui divisait au royaume de la pomme...

P.B.

— 

La patron d'Apple, Tim Cook (gauche) et l'architecte en chef d'iOS Scott Forstall, présentent iOS 6, le 11 juin 2012, à San Francisco.
La patron d'Apple, Tim Cook (gauche) et l'architecte en chef d'iOS Scott Forstall, présentent iOS 6, le 11 juin 2012, à San Francisco. — S.LAM/REUTERS

C'était l'un des protégés de Steve Jobs. Le prochain départ de Scott Forstall, annoncé lundi par Apple, a surpris, mais le clash était inévitable, selon les éléments rapportés par la presse US.

Le fiasco Maps

Selon les sources du New York Times et du Wall Street Journal, l'architecte d'iOS, qui avait rejoint Steve Jobs a NeXT en 1997, a refusé de cosigner la lettre d'excuses écrite par Tim Cook après les nombreux bugs de l'app Maps d'Apple. Forstall a supervisé le développement du service de cartographie qui a remplacé Google Maps dans iOS 6 et n'aurait pas écouté les appels de nombreux ingénieurs, qui avaient averti des multiples approximations de l'app.

La réputation de Forstall avait déjà été égratignée par la sortie de Siri, un assistant loin d'être aussi révolutionnaire qu'annoncé. Plus globalement, le changement de culture post-Steve Jobs inquiète, alors qu'Apple attendait en général qu'un produit soit totalement fini avant de le sortir. Forstall paierait également la relative stagnation d'iOS, qui commence à devenir très statique face à Android et Windows Phone 8.

Une personnalité qui divisait

Selon Fortune, la rivalité entre Forstall et le designer en chef Jonathan Ives était notoire. En substance, Forstall ne jouait pas assez en équipe et privilégiait trop le culte de sa personnalité, alors qu'il avait été un temps pressenti pour succéder à Jobs.

Ives récupère au final la casquette de chef de l'interface homme-machine et devrait apporter sa touche sur les futurs logiciels. Craig Federighi, qui s'occupait déjà d'OS X, chapeautera iOS et devrait développer les synergies entre les deux univers. Qui devraient toutefois rester distincts: Tim Cook a récemment comparé les tablettes sous Windows 8 à des voitures qui essaieraient à la fois de voler et de flotter, s'exclamant: «Je ne crois pas qu'on puisse bien faire les deux à la fois.»