Un hacker massacre des villes entières dans «Word of Warcraft»

JEU VIDEO Après plusieurs heures de panique, Blizzard a réussi à arrêter la tuerie massive...

P.B.

— 

Un hacker a exploité un bug dans «World of Warcraft» lui permettant de tuer des milliers de joueurs, le 7 octobre 2012.
Un hacker a exploité un bug dans «World of Warcraft» lui permettant de tuer des milliers de joueurs, le 7 octobre 2012. — DR

Certains ont bien cru que l'heure du jugement dernier avait sonné à Azeroth. Dimanche, un prêtre volant de niveau 1 a sévi sur plusieurs serveurs de World of Warcraft, semant la mort et la désolation sur son passage. Dans la soirée, Blizzard a expliqué avoir bouché la faille exploitée par un hacker.

Dans cette vidéo, on voit les avatars tomber comme des mouches et les cadavres s'empiler dans les rues. Même les NPC (personnages contrôlés par l'ordinateur) sont passés dans l'au-delà. Dans leur journal de bord, les joueurs ont vu un simple «vous êtes mort» listé, sans dommages infligés.

Les autorités n'ont pas précisé le bilan exact mais il se monterait à plusieurs milliers de morts. La sortie de l'extension Mists of Pandaria a permis de relancer l'intérêt pour WoW, avec un nombre d'abonnés passé de 9,1 millions fin août à 10 millions aujourd'hui. Heureusement pour eux, comme chez les chrétiens, la mort n'est que temporaire dans World of Warcraft: il est possible de ressusciter son personnage.