20 Minutes : Actualités et infos en direct
AutoYamaha va faire le show à Tokyo

Yamaha va faire le show à Tokyo

AutoLe constructeur ira au Japan Mobility Show avec une série de concept cars ou bikes allant du plus envisageable au plus fictif
Yamaha Tricera Concept.
Yamaha Tricera Concept. - Yamaha / Yamaha
Stéphane Lémeret

Stéphane Lémeret

Principalement connue du grand public pour ses motos et ses quads (voire pour ses instruments de musique), Yamaha est avant tout une société d’ingénierie multifacette, qui met régulièrement ses compétences au service de l’automobile. Il est même arrivé à l’entreprise de commettre sa propre voiture. Si vous ne connaissez pas l’hallucinante Yamaha OX99-11, nous vous conseillons d’effectuer une petite recherche sur le Web.

Au Salon de Tokyo, la marque va réitérer, avec cette fois un concept de voiture à trois roues, sorte de vision futuriste de la Morgan Super 3. On ignore quel type de mécanique reçoit ce concept, mais le plus intéressant est que la roue arrière motrice est aussi directionnelle. Elle peut tourner dans le même sens que les roues avant ou en sens inverse, selon la vitesse et le besoin de stabilité ou d’agilité. Elle peut aussi rester fixe « pour des sensations de conduite plus organiques ».

Le buggy YXZ1000R a un moteur thermique qui marche à l'hydrogène.
Le buggy YXZ1000R a un moteur thermique qui marche à l'hydrogène. - Yamaha

Un concept-bike plus que futuriste

Yamaha exposera aussi une version de son buggy YXZ1000R adapté pour fonctionner à l’hydrogène. Non, pas au moyen d’un moteur électrique alimenté par pile à combustible, mais bien avec son moteur 3 cylindres 1.0 litre utilisant l’hydrogène comme carburant thermique. Enfin, l’objet le plus incroyable du stand sera la Motoroid2, seconde itération d’un « concept-bike » qui explore des voies technologiques étonnantes.

Yamaha Motoroid2, la future moto... sans guidon
Yamaha Motoroid2, la future moto... sans guidon - Yamaha

Par exemple, le bras de suspension arrière peut osciller sur plusieurs axes, la batterie fixée sous le cadre est mobile pour agir sur l’équilibre de la machine, l’engin ne dispose pas de guidon mais s’oriente par une technologie qui, pour schématiser, comprend les intentions du pilote. Enfin, la moto peut s’auto-équilibrer et rouler au pas à côté de son propriétaire, pour que celui-ci n’ait pas à la pousser.

Bon, d’accord, si vous le dites. Dans un premier temps, nous nous contenterons de la sportive à trois roues. C’est quand vous voulez !

Sujets liés