Hyundai et Kia veulent se poser sur la Lune

Auto L’espace n’en finit pas de fasciner dans le chef des marques automobiles. Après Tesla qui a envoyé son modèle Roadster en orbite voilà quatre ans, et Toyota qui étudiait en 2020 un véhicule lunaire à hydrogène, c’est désormais Hyundai et Kia qui ont pour objectif de rouler sur la Lune.

Stéphane Lémeret
— 
Hyundai et Kia aussi veulent se poser sur la Lune.
Hyundai et Kia aussi veulent se poser sur la Lune. — DR

Le groupe automobile s’est associé à l’agence spatiale sud-coréenne pour développer un véhicule permettant d’explorer la surface lunaire. La Corée du Sud envisage en effet de se mêler à la nouvelle « course à l’espace » engagée par les Etats-Unis. Les USA prévoient d’envoyer des hommes sur la Lune d’ici un à trois ans, via les sociétés privées SpaceX (Tesla) et BlueOrigin (Amazon). Mais ce n’est pas tout : la Chine et le Japon ont bien l’intention eux aussi de poser leurs empreintes sur notre satellite naturel.

Hyundai et Kia s’appuieront sur un réseau de partenaires pour développer ce véhicule qui sera soumis à la poussière et aux conditions extrêmes de la Lune. L’entreprise tirera notamment profit du savoir-faire de Boston Dynamics, société spécialisée dans le développement de robots, qu’elle a acquise en 2021.