Essai Alfa Romeo Giulia & Stelvio Estrema: Le plumage, pas le ramage

Auto Quand les ingénieurs d’Alfa Romeo et Sauber F1 se penchent sur les Giulia et Stelvio Veloce, cela donne les Estrema… qui sont tout sauf extrêmes.

Stéphane Lémeret
Alfa Romeo Giulia & Stelvio Estrema
Alfa Romeo Giulia & Stelvio Estrema — DR

En présentant les versions Estrema des bien connues Giulia et Stelvio par un beau matin de mars à Zurich, Alfa Romeo désirait combler le trou entre la finition Veloce et les très désirables Quadrifolgio. Pour justifier cette appellation, la berline et le SUV du Biscione sont passés, entre autres, entre les mains des ingénieurs de l’écurie Sauber qui se cache derrière Alfa Romeo en Formule 1. La fibre de carbone foisonne dans les Estrema. Que cela soit sur la calandre, les coques de rétroviseurs ou dans l’habitacle garni de surpiqures rouges, il y en a partout !

Alfa Romeo Giulia & Stelvio Estrema
Alfa Romeo Giulia & Stelvio Estrema - DR

D’un point de vue technique, les Estrema sont équipées d’un différentiel à glissement limité qui a pour but d’optimiser la traction lors des accélérations et des virages ainsi que d’une suspension adaptative qui ajuste automatiquement le réglage des amortisseurs en fonction de l’état de la route. Pour le reste, rien de neuf. On retrouve les quatre cylindres turbo bien connus des Veloce. En essence, 280 chevaux. En diesel, 210 chevaux.

Alfa Romeo Giulia Estrema
Alfa Romeo Giulia Estrema - DR

Les mêmes, en (un peu) mieux

Les Giulia & Stelvio Estrema ne nous étonnent guère ni ne nous déçoivent. Déjà dans leurs versions Veloce, leur caractère dynamique était reconnu depuis de nombreuses années et il n’est que sublimé dans cette version affutée mais pas si méchante que l’annonce son blason. Rien de fondamentalement bien nouveau sous le soleil de Milan, en d’autres termes.

Alfa Romeo Stelvio Estrema
Alfa Romeo Stelvio Estrema - DR

En résumé, les Estrema sont aux Quadrifloglio ce que les Audi S-Line sont aux vraies S et RS. Personnellement, nous aurions aimé une appellation un peu moins galvaudée pour cette finition aux relents sportifs. La mythologie Alfa Romeo regorge de totems mythiques comme « GT » ou « Monza ». Le nom Estrema aurait été, selon nous, beaucoup plus plausible pour une Giulia très alléchante, à mi-chemin entre la redoutable Quadrifoglio et l’inaccessible GTA

L’Alfa Romeo Giulia Estrema JTDm en quelques chiffres

  • Moteur : 4 cylindres turbodiesel, 2.143cm3; 210 ch - 470 Nm
  • Transmission : aux quatre roues
  • Boîte : automatique 8 rapports
  • L/l/H (mm) : 4.650/1.860/1.430
  • Poids à vide (kg) : 1.565 kg
  • Volume du coffre (l) : 480
  • Réservoir (l) : 52
  • 0 à 100 km/h (sec.) : 6,8
  • Vitesse maxi (km/h) : 235
  • Conso. Mixte (l/100km) : 5,4
  • CO2 (g/km) : 139
  • Prix (€) : à partir de 64.000 (diesel)